Législatives : avec ses alliés, le PNDS Tarraya s’assure une confortable majorité à l’Assemblée nationale

0
24


Avec 80 députés sur 166 sièges, le PNDS Tarrayya au pouvoir est largement arrivé en tête des élections législatives du 27 décembre denier, selon les résultats globaux provisoires proclamés ce samedi 2 janvier par la CENI. En attendant la confirmation des résultats définitifs et les 5 sièges de la diaspora encore en jeu, le parti au pouvoir peut compter sur ses alliés pour maintenir sa confortable majorité à l’Assemblée nationale. Au total, 19 partis politiques vont se retrouver au Parlement pour la nouvelle législature.


Selon les résultats globaux provisoires communiqués par le président de la CENI, Me Issaka Sounna, le taux de participation aux élections législatives a été de 69,19%, ce qui est notable. Sur les 25.978 bureaux de vote, les résultats de 25.811 sont parvenus à la Commission et sur les 7.446.556 électeurs qui se sont inscrits sur les listes électorales, 5.010.305 ont effectivité voté en plus de ceux  inscrits sur la liste additive, ce qui donne un total de plus de 4,5 millions voix. Le président de la CENI a mis en exergue le très grand nombre de bulletins blancs ou nuls enregistrés, soit un peu moins de 500.000 voix perdues.

Le PNDS en force, suivi de loin par le MODEN/FA Lumana

Avec 1.742.536 des suffrages exprimés valables engrangés soit 80 sièges, le PNDS Tarrayya au pouvoir est largement arrivé en tête de ces législatives qui ont vu compétir  84 listes pour les 166 sièges en jeu, en attendant de pourvoir ultérieurement aux 5 sièges réservés à la diaspora. Les camarades roses réalisent une progression de 5 sièges par rapport à 2016 et avec le soutien de quelques alliés de la majorité actuelle, ils n’auront aucun mal  à s’assurer une majorité parlementaire confortable au cours de la prochaine législature.

Le parti au pouvoir est suivi par le MODEN/FA Lumana qui arrive loin derrière avec 410.043 voix récoltés et 19 sièges à l’Assemblée nationale. Le parti de l’opposant Hama Amadou, qui a traversé une crise jusqu’à la veille des élections et a vu beaucoup de ses listes invalidées, fait un peu comme en 2016. Avec 13 sièges  chacun, le MPR Jamhuriya et le MNSD Nassara complètent le trio de tête de ces élections législatives qui ont réservé bien des surprises avec, par exemple, le bond du CPR Inganci de Kassoum Moctar qui a obtenu 8 sièges, soit un siège de plus que le RDR Tchanjdi de l’ancien président Mahamane Ousmane, arrivé  pourtant au second tour de l’élection présidentielle selon les résultats du premier tour qui ont été publiés simultanément.

Au total, dix-neuf (19) partis seront représentés au Parlement pour la prochaine législature.

repartition voix election legislative

repartition voix election legislative BIS

repartition voix election legislative BIS1

Ikali (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici