Lenglet parle de sa connexion avec le PSG et répond à la rumeur de l’Inter

0
40



Aujourd’hui, c’est un véritable décor de vestiaire. En à peine deux ans, Clément Lenglet a réussi à se rendre indispensable au FC Barcelone. Arrivé du FC Séville pour 36 millions d’euros, le défenseur de 25 ans a fait sa place à la charnière, aux côtés de Gérard Piqué. Serein, fiable et rarement blessé, il répond aux attentes de son coach et rassure ses partenaires. Sous contrat jusqu’en 2023, il semble prospérer en Catalogne. Cependant, la presse espagnole a évoqué une approche de l’Inter Milan ces derniers jours.

“Avec la crise, nous ne sommes à l’abri de rien”

“Ce sont des rumeurs difficiles à commenter. Je suis très heureux à Barcelone, je joue régulièrement, la ville est belle, je viens d’y avoir mon premier enfant … Après la crise, nous ne sommes pas en sécurité tu es bienvenue, la situation est difficile pour tous les clubs “, a répondu Lenglet dans une interview au Parisien-Aujourd’hui-en-France.

Le joueur de l’équipe de France, originaire de Beauvais (Oise), en profite pour évoquer également son affection pour le PSG. Le club de son enfance: “Enfant, j’étais un vrai supporter du PSG. Mon père m’a même emmené au Camp des Loges pour assister à l’entraînement. Je me souviens avoir rencontré Ronaldinho, Pauleta et d’autres grands joueurs qui ont marqué l’histoire.”

“Une finale Barça-Paris vous ferait rêver”

“Mais c’était quand j’étais jeune, dit-il. Depuis que je suis devenu professionnel, tout a changé. Quand j’ai commencé à Nancy, j’étais dans la même ligue que Paris. Je ne pouvais pas supporter une équipe avec laquelle je jouais Et quand on traverse des clubs avec une identité très forte comme Séville ou le Barça, on devient forcément fan. “

Si la Ligue des champions se termine bien en août, toujours à Lisbonne pour l’instant, Lenglet a pu retrouver le club de la capitale. Paris s’est qualifié pour les quarts de finale. Le Barça doit jouer son 8e retour contre Naples, après avoir remporté un match nul en Italie (1-1). De quoi imaginer une réunion au sommet: “Une finale Barça-Paris vous ferait rêver … Enfin, à condition que le Barça la gagne, bien sûr!”





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici