Les députés examinent et adoptent le statut des pompiers professionnels – Le Sahel

0
111


Partager c’est aimer!

Les travaux de la première session ordinaire de 2020, dite session de lois, se poursuivent dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, place de la concertation. Lors de la séance plénière d’hier présidée par le premier vice-président de l’institution, M. Iro Sani, les députés ont tenu une séance à huis clos pour examiner et adopter le projet de loi sur le statut des pompiers professionnels. La séance plénière s’est déroulée en présence de M. Issouf Barkaï, ministre chargé des relations avec les institutions.

Cette loi, votée par les parlementaires, fixe les règles statutaires générales et spécifiques applicables aux agents de la protection civile. La création de cet ensemble de pompiers professionnels, distinct du personnel des pompiers à statut militaire, permet de répondre à la forte demande de mise en place de services de protection civile au niveau décentralisé dans un contexte d’augmentation exponentielle des catastrophes qu’elles soient naturelles ou anthropique et d’une demande quotidienne, continue et croissante des services de la protection civile.

Il convient également de souligner que ce statut spécial fixe les conditions générales de recrutement, de formation et de gestion de carrière des pompiers professionnels. Ainsi, le projet de loi fixe les conditions d’établissement ou de couverture territoriale du corps des pompiers professionnels et du corps des pompiers du ministère de la Défense nationale. Il précise les droits et devoirs des pompiers professionnels ainsi que les conditions de leur avancement et de leurs postes statutaires. “Nos populations n’ont plus besoin de services de protection civile en raison des situations qui découlent des perturbations climatiques, notamment des catastrophes, des inondations, des déplacements forcés de populations et d’une urbanisation accélérée et incontrôlée dans les centres urbains qui empêchent parfois les incendies”, a expliqué le commissaire du gouvernement, le ministre Issouf Barkaï.

Selon lui, les services des pompiers étaient fournis par le ministère de la Défense nationale; “Avec cette loi, la protection civile pourra désormais recruter massivement des jeunes nigériens qui seront formés en école de défense civile pour répondre aux besoins pressants de nos populations”, a-t-il déclaré avant de conclure que ce projet de loi permettra d’améliorer sensiblement la qualité du risque territorial. couverture et gestion opérationnelle des catastrophes.

Il est à noter qu’avant la clôture de la séance, le premier vice-président de l’Assemblée nationale a informé les honorables députés que la session plénière reprendra le 25 mai 2020 à partir de 9h30 avec l’ordre du jour pour examen et vote sur le proposition de loi fixant les règles de création des établissements publics et des catégories d’établissements publics au Niger.

Seini Seydou Zakaria (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici