les États-Unis franchissent le cap des 5 millions de cas, pas de répit au Brésil

0
27



Publié le:

Le seuil de cinq millions de cas de Covid-19 a été franchi dimanche aux États-Unis. Le pays reste le plus touché par la pandémie, suivi du Brésil, qui compte pour sa part trois millions de cas et a franchi le seuil des 100 000 décès samedi.

Le cap des cinq millions de cas du nouveau coronavirus a été franchi dimanche 9 août aux États-Unis, le pays toujours le plus touché au monde. En deuxième position, le Brésil a franchi samedi le seuil des 100 000 morts.

La pandémie causée par Covid-19 a tué plus de 162 000 personnes aux États-Unis. La courbe des contaminations est en forte hausse depuis fin juin et le nombre de nouveaux cas enregistrés y atteint 70 000 par jour à la mi-juillet.

“J’ai survécu à la couronne”

Pour soutenir les millions de ses concitoyens frappés par le chômage ou menacés d’expulsion de leurs foyers en raison de la crise sanitaire, le président américain Donald Trump a dévoilé samedi soir un nouveau plan d’aide.

“Assez, nous allons sauver des emplois américains et venir en aide aux travailleurs américains”, a déclaré le milliardaire lors d’une conférence de presse sur son terrain de golf à Bedminster, dans le New Jersey.

Donald Trump a signé quatre documents prévoyant un gel des salaires, une allocation chômage prolongée de 400 dollars par semaine, des protections pour les locataires menacés d’expulsion et un report du remboursement des prêts étudiants.

Le nouveau record n’a pas découragé des milliers de motards de prendre la route du Midwest pour participer au plus grand rassemblement annuel de motocyclisme au monde, où des t-shirts portant la mention «J’ai survécu à la couronne» ont été offerts lors de la vente.

Plus de trois millions de cas au Brésil

En deuxième place parmi les pays les plus durement touchés, le Brésil compte officiellement plus de trois millions de personnes infectées. Un chiffre qui, comme celui des morts, est sans doute sous-estimé en raison du nombre insuffisant de tests, disent les experts.

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui ne s’est pas exprimé sur ce sujet, a provoqué la colère sur les réseaux sociaux en se contentant d’un tweet mettant en avant le nombre de patients récupérés, et en même temps célébrant une victoire de son équipe de football préférée sur Facebook.

Dans le plus grand pays d’Amérique latine, avec 212 millions d’habitants, la pandémie a jeté une lumière crue sur les inégalités, le virus ayant fait des ravages dans les favelas et touchant particulièrement les populations noires.

Au cours des sept derniers jours, près d’un décès sur deux dans le monde est survenu en Amérique latine.

Les conséquences économiques sont terribles partout sur ce sous-continent. En Équateur, près de 700 000 personnes ont perdu leur emploi depuis le début de l’épidémie.

Dans le monde, le virus a tué près de 730 000 personnes et en a infecté plus de 19 millions au total depuis fin décembre, selon un décompte effectué dimanche par l’AFP à partir de sources officielles.

Avec l’AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici