les hackers “manipulaient les employés” de la firme américaine

0
40



Publié le:

Le réseau social Twitter s’est excusé samedi après l’attaque spectaculaire sur des comptes de célébrités et de personnalités politiques. Les pirates “ont réussi à manipuler un petit nombre d’employés”, affirme la société.

Twitter s’excuse. Samedi 18 juillet, le réseau social au petit oiseau bleu a déclaré que les hackers qui ont orchestré l’attaque spectaculaire sur les comptes Twitter de célébrités et de personnalités politiques ont “réussi à manipuler un petit nombre d’employés”. Le réseau social se dit conscient du coup porté à la confiance des utilisateurs.

Twitter a déclaré qu’au total, les pirates informatiques ont ciblé 130 comptes et ont réussi à en pénétrer 45, “grâce à l’utilisation d’outils uniquement accessibles aux équipes de support internes”.

C’est un très petit nombre par rapport au nombre total d’utilisateurs (environ 330 millions d’utilisateurs mensuels ou 166 millions d’utilisateurs quotidiens), mais parmi ces comptes piratés se trouvaient des politiciens comme le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden. , l’ancien président Barack Obama et de grands patrons comme Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, Elon Musk, le patron de Tesla ou Bill Gates, le fondateur de Microsoft.

L’objectif des hackers semblait être de gagner rapidement de l’argent, si l’on en croit leur modus operandi. À partir des comptes piratés, les pirates ont envoyé des messages coquin exhortant les abonnés à envoyer des bitcoins, une crypto-monnaie, en échange du double du montant envoyé.

Selon des sites spécialisés qui enregistrent des échanges de bitcoins mais ne permettent pas de retrouver les destinataires, quelque 100 000 dollars ont ainsi été envoyés.

>> A lire: Piratage Twitter: butin “toxique” pour les cybercriminels

Téléchargez les données

Twitter a déclaré samedi que pour huit de ces comptes, les pirates avaient également téléchargé des données, qui ne sont normalement accessibles qu’au propriétaire du compte. Aucun de ces comptes n’a été certifié, c’est-à-dire avec le petit badge bleu distinctif qui augmente leur crédibilité et donne certains privilèges aux utilisateurs.

Twitter a également indiqué que grâce aux outils dont ils avaient pris le contrôle, les pirates ont pu surmonter la barrière de l’authentification à deux facteurs qui permet normalement de sécuriser un compte au-delà d’un simple mot de passe.

Le réseau social n’a encore donné aucun détail sur les employés impliqués dans ce piratage, ni sur l’identité des hackers.

Ceux-ci ont eu accès aux informations personnelles des titulaires de compte, y compris les adresses e-mail et les numéros de téléphone.

Selon le New York Times, tout a commencé avec un mystérieux pirate informatique opérant sous le nom de “Kirk” et avec un accès interne. Les hackers interrogés par le quotidien ont affirmé n’avoir participé qu’à la reprise de comptes moins connus, mais avec des noms populaires auprès de certains internautes, afin de les revendre pour des bitcoins.

Avec l’AFP





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici