Les joueurs de Ligue 2 à surveiller

0
54



Adrian Grbic (attaquant, 23 ans, Clermont)

Malgré la baisse des prix attendue sur le marché des transferts estival, Clermont pourrait faire une très bonne opération grâce à son attaquant autrichien (23), deuxième meilleur buteur de Ligue 2 (17 buts) derrière le futur Lyonnais Tino Kadewere. Magnifique, et inattendu il y a quelques mois, depuis que le club Auvergne est allé chercher Grbic dans le modeste et méconnu club Altach l’été dernier. Brest, Lorient et Lens seraient particulièrement intéressés, ASSE et OM dans une moindre mesure. Mais Clermont pourrait également retarder et attendre le mercato international, car un club de Bundesliga et un autre club de Premier League sont en poste, comme l’a déclaré le président Ahmet Schaefer.

Ibrahim Sissoko (attaquant, 24 ans, Niort)

Recruté à l’été 2019 pour remplacer Ande Dona Ndoh (Nancy), l’avant-centre de 24 ans a inscrit 15 buts avec Niort en championnat, malgré la saison compliquée du Chamois et malgré le fait qu’il soit toujours amateur il y a trois ans. S’il est encore sous contrat jusqu’en 2022, le club des Deux-Sèvres ne pourra évidemment pas résister à une grosse offre estivale.

Amine Bassi (milieu de terrain offensif, 22 ans, Nancy)

“Puni” en début de saison pour avoir tenté de forcer son départ vers Metz, le jeune meneur de jeu est rapidement revenu sur le onze de départ de Nancy, où il était le garant technique de l’équipe. Son exercice 2019-2020 n’est pas passé inaperçu (4 buts, 4 passes décisives), et s’il ne lui reste qu’une année dans son contrat, Bassi est sûrement le joueur lorrain avec la plus haute valeur marchande. Le “Neymar de Nancy”, ainsi surnommé pour son côté dribble, a récemment confié à France Football sa “soif de jouer dessus”.

Kiki Kouyaté (défenseur, 23 ans, Troyes)

Comme Grbic, il est difficile de ne pas mentionner le nom du défenseur ESTAC à l’ouverture de la fenêtre de transfert. Parce que l’ancien joueur du Sporting Portugal au physique imposant (1,92 m) a montré qu’il peut être un stoppeur robuste, mais aussi un relanceur qualifié et même… un finisseur, avec 5 buts en 18 matchs en L2, et un autre en Ligue Coupe. Lens, Metz, Angers et Dijon, tous en Ligue 1 la saison prochaine, font partie des clubs intéressés. Arrivé à l’information il y a plusieurs semaines, l’AS Saint-Etienne aurait finalement reculé sur ce dossier. Deux clubs étrangers sont également sur les rangs. Si sa valeur a chuté avec la crise et sa blessure abdominale (il n’a pratiquement plus joué depuis janvier), une somme de 5 millions d’euros est régulièrement levée à son sujet.

Stéphane Diarra (attaquant, 21 ans, Le Mans)

Déjà très bon en National en 2018-2019, l’ancien joueur d’Evian et de Rennes a montré ses qualités en Ligue 2 cette saison, même si Le Mans n’a terminé que 19e. Le club de la Sarthe étant relégué, le dribbleur ivoirien (3 buts et 3 passes décisives en championnat) ira logiquement chercher ailleurs cet été. Surveillé par quelques clubs anglais selon Ouest France, il pourrait notamment faire l’objet d’une offensive de Lorient dans les prochains jours.

Benjamin Leroy (gardien de but, 31 ans, Ajaccio)

Alors que plusieurs clubs d’élite, comme Montpellier, voire Saint-Etienne, devraient chercher un porteur cet été, pourquoi ne pas parier sur le gardien expérimenté d’Ajaccio, déjà vu dans l’élite avec Evian (2014-2015) ou Dijon (2016-2017) ? Si le club corse, troisième lors de l’arrêt de la saison, a manqué de peu la montée en L1, Leroy a eu le temps de signer 16 blanchisseries en 28 jours. Ce n’est donc pas un hasard si ACA est deuxième dans le meilleur classement de défense.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici