Les rumeurs entourant l’état de santé de Donald Trump à son 74e anniversaire

0
90



Publié le: Modifié:

L’état de santé de Donald Trump a soulevé des questions dimanche, le jour de son 74e anniversaire. Lors d’un discours à la West Point Military Academy la veille, le président américain semblait montrer des signes de fatigue, selon les médias américains. Des soupçons qui ont amené Donald Trump à se justifier dans la foulée.

L’état de santé de Donald Trump a fait l’objet de spéculations aux États-Unis le dimanche 14 juin, jour de ses 74 ans, après qu’il avait semblé donner la veille quelques signes de fatigue lors d’une cérémonie.

Le président américain avait souhaité, malgré la pandémie, venir saluer samedi la promotion 2020 de la prestigieuse académie militaire de West Point, près de New York.

Accusé d’avoir tenté de politiser l’armée face aux manifestations contre le racisme au cours des dernières semaines à travers le pays, il a prononcé un discours inhabituellement consensuel pour celui qui aime s’écarter de son souffleur.

Une descente de scène comme point de départ

Invité à quitter les lieux après s’être adressé aux futures élites de l’armée américaine, il semblait connaître quelques difficultés sur la rampe d’accès, descendue à pas prudents.

Les médias américains ont également noté qu’il avait besoin des deux mains, au milieu du même discours, pour porter un verre d’eau à ses lèvres (ce qu’il a fait plusieurs fois dans le passé), et qu’il avait eu du mal à prononcer correctement le nom du général Douglas MacArthur, héros de la Seconde Guerre mondiale.

Donald Trump s’est chargé samedi soir sur Twitter pour répondre à des questions sur sa condition physique.

La rampe d’accès à la plate-forme de West Point était “très longue et raide, sans rampe et, surtout, très glissante”, a-t-il déclaré.

Il prétend avoir fait très attention à ne pas tomber et à donner aux médias l’occasion de se moquer de lui. Et fait remarquer qu’il avait lancé “en courant” les trois derniers mètres de la rampe.

Le sujet est d’autant plus glissant que le milliardaire républicain de 74 ans a fait de sa santé un argument de campagne contre son futur opposant démocrate à l’élection présidentielle de novembre, Joe Biden, âgé de 77 ans.

Donald Trump aime régulièrement attaquer sa forme physique et mentale à l’ancien vice-président, connu pour ses erreurs et ses défauts de mémoire, qu’il a surnommés “Joe endormi”.

En mai, des doutes déjà présents

Mais ces railleries n’empêchent pas les spéculations sur sa propre santé, surtout quand il a effectué une mystérieuse visite dans un hôpital militaire près de Washington en novembre, en dehors du calendrier habituel.

Mais la Maison Blanche a déclaré que son bilan annuel de routine était prévu en raison d’un calendrier 2020 particulièrement chargé, et son médecin a déclaré qu’il n’avait pas été “diagnostiqué ou traité pour des problèmes urgents ou aigus”.

Lors d’une cérémonie d’hommage fin mai au cimetière militaire d’Arlington, aux soldats américains tombés au combat, Donald Trump avait déjà soulevé des doutes en semblant avoir du mal à rester immobile.

Le président jugé “en bonne santé”

Agé de 70 ans et de 220 jours lorsqu’il a pris ses fonctions en janvier 2017, le plus ancien président de l’histoire des États-Unis – devant Ronald Reagan – a également récemment suscité la controverse en disant qu’il avait reçu pendant deux semaines un traitement de l’hydroxychloroquine, à titre préventif contre le nouveau coronavirus.

Selon le médecin de la Maison Blanche, l’ancien homme d’affaires de New York n’a subi aucun des effets secondaires causés par cet antipaludéen dont l’efficacité contre Covid-19 n’a jamais été rigoureusement démontrée.

“Les données indiquent que le président reste en bonne santé”, a conclu début juin le Dr Sean Conley dans un bref rapport, précisant que les années 70, amateur de golf et de restauration rapide, pesaient 110 kg pour 1,90 m.

Avec AFP





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici