les tensions dans les coulisses de Lyon sur les baisses de salaires

0
43



La baisse des salaires a alimenté les semaines passées dans le Top 14 et est loin d’être terminée. Surtout à Lyon. Parce que, selon les informations de RMC Sport, la situation a tendance à couler à LOU ces derniers jours. Au sein du club du Rhône, l’effort potentiellement demandé aux joueurs a été plus important sur le papier qu’ailleurs, avec une baisse des salaires bruts de 20%.

Nous pensions que le mécanisme de la baisse des salaires avait été accepté, voire fermé, mais les derniers jours ont montré le contraire. Les négociations ont été longues, notamment sur le plan d’épargne entreprise et l’affaire a laissé des traces entre les acteurs et la direction, notamment avec le président Yann Roubert.

En cas de maintien dans le Top 14, de qualification pour les quarts de finale de la Coupe des Champions ou de victoire au Challenge Européen, ou enfin de tickets pour les demi-finales du championnat, l’effectif récupérera une partie de cette participation aux bénéfices. Ou une baisse des salaires bruts de 20% mais avec une clause de retour à la fortune qui permettrait aux joueurs de limiter cette baisse en fonction des résultats. “Personne ne devrait perdre plus de 3 à 7% de son revenu net après impôt, selon une source lyonnaise. Le système proposé devrait permettre à tous ceux qui restent au club de récupérer une partie des sommes abandonnées la saison suivante”.

Vers un accord dans les prochaines heures?

Cependant, évidemment, le discours des dirigeants lyonnais n’a pas été unanime. Le président lyonnais, il aurait paru déçu, voire irrité, que ses joueurs puissent envisager de récupérer plus d’argent. Yann Roubert les aurait même lancés: “Si c’est ça je m’en vais”. Autant dire que les derniers jours ont été très mouvementés. “Il faisait chaud”, nous ont confirmé plusieurs sources.

Le changement de véhicule fourni aux joueurs par le club, pour un modèle plus petit, n’aurait pas aidé les esprits des joueurs. La formation de mardi a ainsi été annulée, tandis que Yann Roubert a été retenu lors de la réunion des présidents à Toulouse. Le manager Pierre Mignoni, quant à lui, était particulièrement bouleversé et affichait des signes d’agacement. Certains s’interrogent sur son avenir depuis quelques semaines alors qu’il était sous contrat jusqu’en 2023. “Les liens seront tendus”, selon une source.

Depuis mardi, l’entraînement a repris à LOU mais quelles conséquences resteront après cette semaine? Les joueurs et Yann Roubert avaient rendez-vous mercredi après-midi. Contacté par RMC Sport, le président du Rhône, qui a également longuement discuté avec son manager ces dernières heures, a confirmé la rencontre mais n’a pas souhaité en dire plus. “Nous ne commentons pas les discussions internes, selon Roubert, mais les accords de solidarité seront formalisés très rapidement afin que nous puissions enfin nous tourner vers le terrain et l’avenir.” Réponse dans les prochaines heures.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici