les zones grises du projet de reprise de Boudjellal et Ajroudi

0
42



L’OM est-il à vendre?

Depuis plusieurs semaines, toute la direction du club marseillais ne cesse de le dire: l’OM n’est pas à vendre. Jacques-Henri Eyraud, le président d’Olympie, s’est exprimé lors d’une conférence de presse ce week-end, insistant sur le fait que l’OM n’était pas sur le marché. Et que l’actionnaire américain Frank McCourt a été très investi dans le projet marseillais.

En privé, l’entourage du propriétaire de l’OM explique “qu’aucune offre n’est arrivée sur le bureau” de Frank McCourt. “Hormis de vagues intérêts sans aucune demande concrète, rien de grave ne s’est encore produit”, continue-t-on d’entendre le clan américain. Rien qui puisse annoncer la vente du club à court ou moyen terme.

>>> OM: Boudjellal promet “des moyens supérieurs à ceux de McCourt”

L’offre de Boudjellal arrivera-t-elle vraiment?

C’est la question qui tourmente les supporters marseillais. L’offre de Mourad Boudjellal at-elle vraiment atterri sur le bureau de Frank McCourt? Initialement, elle devait arriver plus tôt cette semaine. La situation a quelque peu changé. Nous parlons maintenant d’un courrier qui devrait arriver ce week-end.

Beaucoup de flou existe toujours autour de ce sujet, même si la confiance règne du côté de Mourad Boudjellal. “Frank McCourt aura une lettre d’intention cette semaine”, a-t-il déclaré lors du Super Moscato Show. “Mais nous n’allons pas faire l’erreur de mettre un montant dessus.”

Qui achèterait vraiment l’OM?

Dans ses premiers discours, Mourad Boudjellal a expliqué à la presse qu’il avait travaillé avec un intermédiaire tunisien (Mohamed Ajroudi, ndlr), lui-même au service d’un puissant fonds d’Etat du Moyen-Orient. “Ces fonds publics et privés proviennent du pétrole, de l’eau, de l’énergie”, a déclaré Mourad Boudjellal.

Cependant, Mohamed Ajroudi a démenti ces dernières heures être un simple intermédiaire: “Il y a des Tunisiens qui sont des décideurs à l’étranger, ils ne sont pas des esclaves pour les Qataris, ni pour les Saoudiens”. Une sortie étonnante, que Boudjellal a pris le temps d’expliquer, sur RMC: “Cela signifie simplement que, même s’il y a des fonds étrangers, nous ne serons pas en esclavage de ces fonds étrangers. C’est tout.”

D’où vient ce mystérieux fonds d’État?

Personne n’a encore la réponse. Mohamed Ajroudi, qui affirme travailler sur cette question depuis un an, a parlé du Moyen-Orient. Il existe de nombreux candidats potentiels dans la région. Mais le prince saoudien Al-Walid ben Talal dit qu’il n’a aucun lien avec l’ancien président du club de rugby de Toulon, Mourad Boudjellal.

Rejoint par RMC Sport à la suite de rumeurs publiées dans la presse, l’entourage du prince confie qu’il n’y a “aucun lien entre le prince et le supposé intérêt de M. Boudjellal pour l’OM”. “Nous ne souhaitons pas parler de l’intérêt personnel que l’OM pourrait avoir pour Al-Walid ben Talal, mais réaffirmons l’attachement du prince à la France et à la ville de Marseille”, ajoute-t-on dans l’entourage d’Al-Walid ben Talal .

Quelle est la volonté de Boudjellal?

La question est complexe. Dans l’environnement de Mourad Boudjellal, on parle de “coup de communication bien orchestré” ou même de coup de pression “pour récupérer complètement le club de Toulon”. Sporting Club de Toulon, OM, Athlético Marseille… Mourad Boudjellal joue son avenir sur plusieurs fronts en même temps.

Les proches de celui qui s’est forgé une réputation dans le monde de la bande dessinée sont également nombreux à détecter dans cette aventure la poursuite d’un rêve. Selon eux, Mourad Boudjellal “a toujours aimé le football et l’aspect populaire de l’OM”. “Le but est pour moi de diriger le club, d’être président”, a déclaré Mourad Boudjellal avec confiance.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici