l’Île-de-France “dans une phase d’accélaration”, prévient Martin Hirsch

0
47



Publié le :

Alors qu’un nouveau conseil de défense sanitaire se tient mercredi et que la question d’un confinement de l’Île-de-France sera sur la table, le directeur de l’AP-HP, Martin Hirsch, a insisté mercredi matin sur la dynamique d’accélération actuelle du virus.

L’épidémie due au Covid-19 est dans une phase d’accélération en Île-de-France et un confinement le week-end, avec “très grande vigilance” pendant la semaine, ou un confinement plus large et plus strictement appliqué sont les deux hypothèses à envisager, a déclaré, mercredi 17 mars, Martin Hirsch, directeur de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

“Le virus n’est pas sous contrôle, le taux d’incidence est supérieur à 400. Il y a autant de malades en réanimation aujourd’hui qu’il y en avait au pic de la deuxième vague. […] On est plutôt dans une phase d’accélération”, a-t-il déclaré sur RTL.

“Fin mars, on pense, sans que la tendance s’accélère ou ne ralentisse – et elle ne se ralentira pas –-, qu’on aura entre 1 700 et 2 100 patients” dans les services de réanimation franciliens, a-t-il poursuivi.

“Si je mets une semaine de plus, si je vais au 6 avril, là on passe entre 2 000 et 2 800 patients en réanimation. Alors 2 800 patients en réanimation, si vous avez de la mémoire, c’est exactement la chose qu’on a eu du mal à prendre en charge il y a un an, début avril l’année dernière”, a-t-il expliqué.

“D’ici quinze jours, les mesures qui seront annoncées aujourd’hui ou demain n’auront pas d’impact.”

Confinement inévitable en Île-de-France

Le directeur de l’AP-HP, tout en précisant que ce n’est pas lui qui prenait les décisions, a évoqué deux scénarios pour Paris et sa région : un confinement le week-end ou un confinement plus large.

“Soit c’est confinement le week-end et il faut l’accompagner avec très grande vigilance pendant la semaine”, en incitant chacun au télétravail, à se faire tester, à ne prendre aucun risque, a dit Martin Hirsch. “Soit c’est un confinement plus large, et dans ce cas-là, il faut que ce soit respecté [et] plus strict.”

Le Premier ministre, Jean Castex, a déclaré mardi que le moment semblait venu pour mettre en place de nouvelles mesures sanitaires en Île-de-France, la région étant confrontée à une progression inquiétante des cas de coronavirus.

Un conseil de défense sanitaire doit se tenir ce mercredi à l’Élysée afin de décider d’éventuelles mesures de restrictions supplémentaires afin d’enrayer la recrudescence du virus.

Avec Reuters



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici