L’UE rouvrira ses frontières extérieures à partir du 1er juillet

0
73



Publié le: Modifié:

La Commission européenne publiera cette semaine ses propositions pour une levée “progressive et partielle” des restrictions de voyage aux frontières extérieures de l’UE à partir du 1er juillet.

L’Union européenne proposera la réouverture “progressive et partielle” de ses frontières extérieures à partir du 1euh En juillet, le vice-président Josep Borrell a annoncé mercredi 10 juillet.

Il s’agirait de lever les restrictions avec certains pays tiers en prenant en compte “un certain nombre de principes et critères” et en se fondant sur une “approche commune” entre les Etats membres, a-t-il expliqué.

L’interdiction des voyages non essentiels vers l’UE, actuellement en vigueur jusqu’au 15 juin, a été mise en place le 17 mars de manière coordonnée entre les États membres et la Commission européenne pour lutter à nouveau contre la propagation de la pandémie de coronavirus, et a été prolongée deux fois. À la fin de la semaine dernière, les 27 ministres de l’Intérieur ont convenu de coordonner cette réouverture progressive aux voyageurs en provenance de pays hors de l’espace Schengen et de l’UE.

Un simple avis

L’exécutif européen ne peut émettre qu’un avis, la décision finale revenant à chaque État membre. La commissaire aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a déclaré la semaine dernière que tous les pays n’étaient pas d’accord sur les critères à considérer pour la réouverture.

La Grèce, par exemple, dont l’économie dépend en grande partie du tourisme, a déjà annoncé qu’elle rouvrirait son ciel à partir du 15 juin vers une liste de pays comprenant des États non membres de l’UE / Schengen, comme l’Australie, la Chine ou la Corée du Sud.

L’Allemagne a pour sa part décidé mercredi de prolonger jusqu’au 31 août ses avertissements sur les voyages en dehors de l’Union européenne, rendus de toute façon difficiles par la quasi-paralysie de la flotte aérienne mondiale. “Ces avertissements de voyage continueront de s’appliquer à tous les pays à l’exception des États membres de l’UE, des États associés à Schengen et du Royaume-Uni pour le moment jusqu’au 31 août”, a déclaré la ministre allemande des Affaires étrangères Heiko Maas dans un communiqué.

Berlin a justifié sa position en expliquant qu’elle ne voulait pas “risquer que les Allemands restent à nouveau bloqués dans le monde cet été ou que les vacanciers réintroduisent le virus en Allemagne”.

Concernant les frontières intérieures de l’Union, “plusieurs Etats membres sont en train de lever les contrôles”, a noté Josep Borrell, ajoutant que la Commission “considère que ces procédures devraient être finalisées au cours du mois de juin”.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici