Macron promet 200 millions d’euros pour soutenir la production pharmaceutique

0
67



Publié le: Modifié:

La France débloquera 200 millions d’euros pour financer des centres de recherche et de production en santé et développer d’ici l’été un mécanisme de «correction des vulnérabilités françaises» dans ce domaine.

À l’occasion d’une visite sur le site de Sanofi à Marcy-l’Étoile, près de Lyon, Emmanuel Macron a annoncé mardi 16 juin, la mise en œuvre jeudi de mesures de relocalisation de certaines productions dans les secteurs de la santé et de la médecine.

Le président de la République a ainsi dévoilé la mise en place d’un “mécanisme de planification” de la production française dans le domaine de la santé, ainsi qu’une enveloppe de 200 millions d’euros pour financer les infrastructures de production.

“Une première enveloppe de 200 millions d’euros sera débloquée pour financer les infrastructures de production pharmaceutique ainsi que la recherche et le développement”, a-t-il déclaré.

Une nouvelle usine

Lors de cette visite, le PDG de Sanofi, Paul Hudson, a également annoncé 610 millions d’euros d’investissements pour développer les capacités de recherche et de production de vaccins de ses sites en Rhône-Alpes. Le groupe investira dans une nouvelle usine à Neuville-sur-Saône, en région lyonnaise, pour y créer son «Evolutive Vaccine Facility».

Le nouveau site “utilisera les technologies les plus innovantes dans le domaine de la production de vaccins”, a indiqué le laboratoire, ajoutant que l’investissement devrait créer 200 nouveaux emplois. Cette usine permettra à Sanofi de “sécuriser l’approvisionnement en vaccins de la France et de l’Europe en cas de nouvelles pandémies”, précise le groupe, tandis que les États du monde entier ont lancé une course pour sécuriser l’accès à un vaccin contre les coronavirus.

Cette nouvelle usine permettra de produire simultanément trois à quatre vaccins, contre un seul dans les sites industriels actuels.

Trouver un vaccin Covid-19

Ces fonds sont destinés à soutenir d’autres projets comparables de traitements et de vaccins, “notamment contre Covid-19 et au-delà”, a indiqué le chef de l’Etat.

Sanofi, qui est l’un des principaux acteurs mondiaux de la production de vaccins, travaille actuellement au développement de deux vaccins contre Covid-19, attendus en 2021. Le groupe avait suscité la controverse le mois dernier, lorsque son directeur général Paul Hudson avait évoqué la possibilité de favoriser les États-Unis, qui ont investi dans sa recherche de vaccins contre le coronavirus.

Avec l’AFP et Reuters





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici