MAHAMANE OUSMANE CHASSEUR DE LIONS ! – Niger Inter

0
55


Pendant que Mahamadou Issoufou déclarait à la BBC qu’ il y ‘a une vie après le pouvoir’’, envisageant créer une fondation, l’autre ex-Premier Président de la IIIème  République, Mahamane Ousmane avec l’aide d’une Kyrielle de ‘’blacks blocs’’, d’ultra-Hamiste, de pilleurs, de casseurs, n’entrevoit sa vie ‘’ad vitam aeternam’’ (éternellement) qu’au pouvoir.

Pendant que le premier est primé par le prestigieux prix Mo Ibrahim, le plaçant dans la galerie mythique de Nelson Mandela et quatre (04) autres illustres Présidents Africains ; pendant qu’il recevait les félicitations de ses pairs, de la Communauté Internationale, de ses concitoyens et même des opposants africains ; Pendant ce même temps, le second, Mahamane Ousmane qui n’a jamais eu le moindre poste d’envoyé Spécial du S.G de l’ONU ou de l’UA, s’est emmuré avec son CAP 20-21 dans une étrange posture incongrue, naturellement incomprise par ses concitoyens et la communauté internationale.

Deux hommes, deux visions, deux destins différents ! Dans cette tragi-comédie qui se joue au Niger, Mahamane Ousmane rappelle, sans se méprendre, Tartarin de Tarascon, Tueur de lions, un personnage d’une fiction romanesque du 19eme siècle de Alphonse Daudet.

Le burlesque Tartarin comme, son contemporain Ousmane ne rêve que de chasse aux lions et d’aventure. La haine viscérale du lion, symbole de Issoufou et du PNDS, de Ousmane est connue. Ce qu’on découvre c’est son gout de l’aventure avec le saut dans l’inconnu en se proclamant élu avec 50,3%. Résultats, semble a-t-il, concoctés par H+. En s’attribuant 34 points entre les 2 tours, il surclasse son mentor Alpha Condé en 2015…

Là, Ousmane s’inscrit dans la lignée de l’anti héros Tartarin de Tarascon qui ne vit que de ses récits et histoires inventées auxquels il finit par y croire et s’identifier…

Tartarin comme son contemporain, provoque, cherche à tout prix à se faire valoir, à se faire attaquer ou arrêter pour vivre un martyr, bien entendu, sans supplice….

Face aux impertinences de son challenger, Bazoum garde un silence royal. Il n’a pas encore rugi. Il estime, certainement, que cela ne valait pas la peine et après tout, c’est l’affaire de la Cour Constitutionnelle !

Même dans l’opinion, rares sont ceux qui crédibilisent Mahamane Ousmane d’une Témérité et d’une audace pour commanditer ou prendre la tête des actes de vandalisme. Il a, de tout temps été le froid bénéficiaire des actes des autres…

Il est vrai, s’il semble manquer d’aplomb pour jouer le rôle dévolu à lui, il faut compter sur, son désormais Directeur de conscience, le sulfureux Hama Amadou devenu un vrai tartuffe auprès du Orgon qu’est devenu Ousmane comme dans la comédie de Molière. Comme on dit si quelqu’un te prête ses jambes, tu vas où il veut !

Tartarin lui, sait où mettre ses pas, il est resté son propre maitre après son retour de l’Afrique du Nord. En effet, il partit en Algérie pour vivre son rêve mais le soleil lui fit perdre la tête. Dans ses hallucinations il tua un âne pensant que c’est un lion. Pourvu que Ousmane continue à garder la sienne froide sur ses deux épaules ! Pour parler un langage on ne plus, compréhensible pour lui. ‘’Hama Amadou Ba dan Goyo bané ! yakay, ya baro diyawa’’ ! (Hama n’est pas un homme digne de confiance il a conduit et abandonné beaucoup de ses proches à l’abattoir). De toute façon difficile à deux coqs de s’aider à attraper un vers.

Heureusement Tartarin de Tarascon a su garder raison ! Il a survécu à son fou rêve d’aventure et de tueur de lions. Il a compris comme dit l’adage, même si le lion est maigre, le singe ne peut point le porter. Il revint de l’Algérie à Tarascon dans son Midi natal en France, avec à la satisfaction des Tarasconnais, un trophée, pas un lion mais un exotique chameau bien réel. Tarascon gagna leur sympathie et continua du plus belle à raconter ses aventures toujours plus sublimées.

Ousmane aura-t-il la même sagesse ou continuera-t-il sa descente aux enfers ? Ce qui est certain le pays ne va pas souffrir d’une campagne perpétuelle et continue !

Un bœuf peut se vanter de sa force devant l’éléphant mais on ne peut occulter l’évidence. Force reste et demeure à la loi, le reste n’est que spéculation.

Ali: R. Sauvetage





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici