Mali : plusieurs cas de fièvre hémorragique Crimée-Congo enregistrés dans la région de Mopti (autorités sanitaires)

0
81



La fièvre hémorragique Crimée-Congo refait son apparition au Mali. Selon les autorités sanitaires, plusieurs cas de fièvre hémorragique virale Crimée-Congo ont été enregistrés dans le village de Kera dans l’aire de santé de Korientze dans le district sanitaire de Mopti, dans le centre du pays.

« Nous avons enregistré dans la région de Mopti 14 cas de fièvre hémorragique dont 7 décès. Les analyses au labo confirment 3 cas de fièvre Crimée-Congo, une pathologie rare au Mali depuis une décennie. Toutes les dispositions sont prises pour éviter la propagation de la maladie ». Michel Hamala Sidibé, Ministre de la Santé et des affaires Sociales.

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo selon l’OMS

En Août dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé la découverte de plusieurs cas   de  Fièvre hémorragique de Crimée-Congo est survenu en Mauritanie, à Kithat dans la Wilaya de Guidimakha.

Selon l’OMS,  le virus de cette fièvre  est endémique en Afrique, dans les Balkans, au Moyen-Orient et dans les pays asiatiques au sud du 50ème parallèle nord. Les hôtes du virus comprennent une large gamme d’animaux sauvages et domestiques tels que le bétail, les moutons et les chèvres.  Le virus de la fièvre de Crimée-Congo  est du genre Nairovirus, de la famille des Bunyaviridae.  Il peut être responsable de graves épidémies de fièvre virale hémorragique. Il provoque forte fièvre, douleur, nausées et vomissements généralement 3-4 jours après la contamination. Il peut être responsable de formes hémorragiques graves avec un taux de létalité de 10 à 40%.

La transmission, à l’homme, du virus se fait par piqûre de tique  (Hyalomma) ou par contact avec du sang contenant le virus ou des tissus d’animaux immédiatement après l’abattage. Toujours selon l’OMS, « la majorité des cas se surviennent chez les personnes impliquées dans l’industrie de l’élevage, tels que les travailleurs agricoles, les employés des abattoirs et les vétérinaires ». Aussi, une exposition nosocomiale dans les établissements de soins de santé peut également se produire.

Ikali (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici