Mesures barrières : des gestes simples qui protègent contre la Covid-19 et permettent de sauver des vies

0
183


En l’absence encore à ce jour de remède efficace scientifiquement homologué, les gestes barrières constituent la seule alternative contre la Covid-19.  D’où la nécessité de continuer à les observer afin de maintenir la situation sous contrôle car malgré le net recul des contaminations enregistré au Niger, le virus continue de circuler comme en témoigne la situation dans beaucoup d’autres pays où la pandémie impose à nouveau le confinement des populations.

Zeyna transfert argent bis

 Qu’on ne s’y méprenne pas : malgré la baisse significative des contaminations au Covid-19, la menace sanitaire plane toujours comme c’est le cas partout au monde. La situation dans d’autres pays de la planète en témoigne avec  le nombre de cas enregistré ces derniers temps qui reparte à la hausse, imposant à nouveau des restrictions de circulation pour la population et, pour certains pays, le reconfinement avec toutes ses conséquences  fâcheuses sur le vécu quotidien et surtout les activités socioéconomiques. Grâce aux efforts des autorités et l’appui de ses partenaires, la situation au Niger est toujours sous contrôle même si, sporadiquement, des cas communautaires ou importés continuent à être enregistrés. C’est justement là le grand risque puisque le constat qui se dégage ces derniers temps, c’est un relâchement de la prudence à l’égard de cette maladie qui continue à faire des victimes dans le monde comme l’illustrent les statistiques quotidiennes des autorités gouvernementales que ressassent les médias. 

Le respect des consignes sanitaires plus que jamais à l’ordre du jour

Les rares cas encore enregistrés dans notre pays prouvent si besoin est, que le virus continue toujours de circuler d’autant que c’est officiellement à partir d’un seul cas, enregistré le 19 mars 2020, que la pandémie s’est déclarée dans notre pays et s’est par la suite propagée comme par effet domino. C’est aussi ce qui arrive  aux pays qui connaissent actuellement une seconde vague de la maladie puisque le premier déconfinement n’a pas été accompagné par la vigilance nécessaire pour le respect des consignes sanitaires notamment les gestes barrières.  D’où la nécessité, plus que jamais, de continuer à respecter les consignes sanitaires et surtout, les meures barrières que malheureusement, les populations sont en train d’oublier malgré le rappel des autorités et les alertes sanitaires.

A ce jour, en effet, le respect des mesures barrières constitue le seul moyen de se prémunir contre cette maladie contre laquelle il n’existe encore aucun vaccin. Les données actuelles validées par l’OMS suggèrent que la COVID-19 se propage dans la population suite à un contact direct, un contact indirect  c’est-à-dire par l’intermédiaire d’objets ou de surfaces contaminés ;  ou un contact étroit avec une personne infectée, par le biais des sécrétions buccales et nasales. Il s’agit notamment de la salive, des sécrétions respiratoires ou des gouttelettes de sécrétions. Celles-ci sont expulsées par la bouche ou par le nez lorsqu’une personne infectée tousse, éternue, parle ou chante, par exemple. Les personnes qui sont en contact étroit (à moins d’un mètre) avec une personne infectée peuvent aussi contracter la COVID-19 si ces gouttelettes infectieuses arrivent dans leur bouche, leur nez ou leurs yeux. C’est pourquoi, pour éviter tout contact avec ces gouttelettes, il est important de se tenir à une distance d’au moins  un mètre des autres personnes, de se laver les mains fréquemment et de se couvrir la bouche avec un mouchoir ou le creux du coude lorsqu’on éternue ou tousse. Lorsque la distanciation physique (rester éloigné d’un mètre ou plus des autres personnes) n’est pas possible, le port d’un masque en tissu est une mesure importante pour protéger les autres. Le lavage fréquent des mains ou l’utilisation, si c’est possible, du gel hydro-alcoolique sont également essentiel pour éviter la contamination.

Avec la levée des restrictions pour les rassemblements, les voyages et autres activités réunissant beaucoup de personnes, le risque de contamination est amplifié. Plus que jamais, il urge donc de continuer à observer les mesures barrières, de simples gestes permettent de sauver des vies.

mesures barriere covid19

Le port du masque pour se protéger et aussi protéger les autres

Face à la recrudescence des cas de coronavirus et aux mesures de restrictions qui sont de nouveau envisagées en conséquence dans certains pays, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ainsi que les gouvernements des pays qui connaissent un regain des contaminations  insistent  sur le port du  masque. Selon les experts sanitaires, le port du masque constitue l’un des gestes clés pour stopper le coronavirus mais il représente aussi un signe de solidarité. « En portant un masque, vous envoyez un message puissant à votre entourage que nous sommes tous dans le même bateau », a par exemple déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le Directeur général de l’OMS.

Au Niger, c’est au regard de l’importance des mesures préventives dans la lutte contre les pandémies d’une telle ampleur que le gouvernement ne cesse d’encourager le port des bavettes surtout dans les endroits publics. En l’absence de vaccins, la prévention a été déjà expérimentée avec succès au Niger et ailleurs contre d’autres maladies comme la fièvre Ebola ou la grippe aviaire. Les résultats enregistrés dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 avec les gestes barrières ont aussi montré leur efficacité.  L’enjeu a ce stade pour notre pays, est de ne pas remettre en cause les résultats enregistrés grâce à la contribution de la population qui a collaboré avec les autorités en respectant les mesures restrictives adoptées par le gouvernement au plus fort de la propagation de la maladie. Ce qui a permis, avec la sensibilisation qui a bien marché, de stopper la propagation de la maladie et de permettre au Niger de contenir la pandémie.

Dans cette lutte contre la pandémie du Covid-19 qui va prendre encore du temps en attendant la disponibilité des vaccins annoncés pour le plus tôt d’ici la fin d’année ou même début 2021 pour les scénarii les plus optimistes, chacun a un rôle à jouer pour rompre les chaînes de transmission du virus. C’est ainsi que chaque citoyen pourra contribuer à maintenir la situation de la pandémie encore sous contrôle au Niger et pourquoi pas, à booter le virus hors du pays. Le respect des autres règles aussi sont nécessaire comme celles d’observer la  distanciation sociale, d’éviter les endroits bondés, de bien se couvrir la bouche en cas de toux et de se laver régulièrement les mains afin de mieux se protéger et protéger  les autres. Il importe aussi d’observer les consignes en cas d’apparition de signes de la maladie, notamment, la fièvre ; la toux ; le rhume ; les difficultés respiratoires ; la perte de goût et ou de l’odorat. Dans ce cas, c’est un geste qui permet de protéger les autres, il faut éviter tout contact avec l’entourage, porter un masque, éviter de toucher la bouche, les yeux ou le nez, restez à domicile et surtout de faire appel aux services sanitaires en contactant gratuitement le numéro 15, mis en place par les autorités sanitaires pour la prise en charge des cas suspects et des malades. Le coronavirus circule toujours et aucun geste n’est de trop pour se prémunir et protéger les autres. C’est ainsi qu’on en viendra à bout de cette pandémie qui a bouleversé et continue de bouleverser le monde !

enfants mesure barriere

Ikali (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici