MNSD Nassara: Me Mai Saley Djibrillou investi secrétaire général du parti

0
41



Le nouveau secrétaire général du MNSD Nassara, Me Saley Djibrillou a été investi ce samedi 15 août lors du congrès extraordinaire du parti qui s’est finalement tenu à Niamey. Seul candidat en lice après l’invalidation des deux candidatures proposées par la section Maradi, Me Mai Saley Djibrillou succède à Tidjani AbdoulKadri qui a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux.

Transfert d'argent Zeyna bis

Le MNSD Nassara a enfin un nouveau secrétaire général. C’est Me Mai Saley Djibrillou, de la section Zinder, qui a été installé ce samedi 15 août lors du Congrès extraordinaire organisé par le parti au Palais des sports de Niamey. La candidature de Me Mai Saley Djibrillou était la seule en lice après le retrait de celle de Mounkaila Issoufou de la section Niamey et surtout l’invalidation des deux candidatures de la section Maradi, celle de Moussa Maman Doutchi et du SG sortant Tidjani Abdoulkadri . Le poste devrait en principe aller à Maradi mais la section n’a pas pu s’entendre sur un seul nom malgré la date limite qui lui a été accordée lors du Congrès ordinaire du 23 mars 2020 à Tahoua.

Contentieux et poursuites

Après une série de procès remportés en appel par Moussa Maman Doutchi pour le contrôle de la sous-section Dakoro et la candidature à la section Maradi, le ministre Tidjani Abdoulkadri a décidé d’attaquer le bureau politique national sur l’invalidation de sa candidature par les nominations et mandats Commission de vérification. A la veille du Congrès, le SG sortant a même gagné sa cause au niveau du juge en référé de la Haute Cour de Niamey, qui dans une ordonnance du 14 août 2020, a ordonné la suspension du Congrès d’investiture jusqu’à “ l’arrêt définitif du différend. Le bureau politique national a contre-attaqué en faisant appel de cette décision et a obtenu à son tour l’annulation de la suspension du Congrès qui a finalement pu se tenir à la date convenue en présence du président du parti, des membres du bureau politique national également. en tant que délégués des différentes sections. La cérémonie d’ouverture du Congrès a également été rehaussée par la présence de nombreux militants de l’ex-État partiel ainsi que de dirigeants de partis politiques de la majorité, de l’opposition et des non affiliés.

C’est donc dans un climat marqué par la persistance des crises internes que “Le grand Baobab” a pu assumer son nouveau secrétaire général, poste vacant depuis plus d’un an. Bien que l’affaire entre le bureau et l’ancien SG Tidjani Abdoulkadri reste pendante devant les tribunaux dans l’attente d’une décision de fond, le MNSD Nassara peut désormais envisager les prochaines élections législatives avec plus de sérénité. Pour rappel, l’ancien parti au pouvoir de 2000 à 2010 sous Tandja Mamadou, a déjà investi son président, Seyni Oumarou, comme candidat à l’élection présidentielle, dont le premier tour est prévu le 27 décembre 2020. En 2011, il est arrivé au deuxième tour contre Mahamadou Issoufou qui l’a finalement battu et en 2016 il est tombé au 3e carré.

A.Y.B (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici