Mobilisation de ressources pour assurer davantage la santé des enfants et des femmes – Le Sahel

0
157


Partager c’est aimer!

Le président de la République, chef de l’Etat, S E. Issoufou Mahamadou, champion du monde de vaccination, a participé hier à un sommet mondial sur la vaccination, qui s’est tenu par visioconférence. Lors de cette conférence, le Président de la République, invité d’honneur, a souligné la nécessité d’une union de tous les pays du monde pour contribuer à la mobilisation des ressources en faveur des enfants et des femmes. Cela réduira la morbidité associée à toutes les maladies transmissibles ainsi que la mortalité causée par les maladies infectieuses et contagieuses. Après cette réunion, le ministre de la Santé publique, le Dr Idi Illissou Mainaissara, a déclaré que ce sommet vise à mobiliser 7,5 milliards de dollars américains pour aider les pays en général et protéger plus de 300 millions de personnes. Il sauve également la vie de 13 millions de personnes.

Selon le Dr Idi Illiasou Mainassara, avec l’avènement de Covid-19, cette pandémie a eu un impact négatif sur le développement de la mise en œuvre des activités, en particulier les activités de routine du Programme Elargi de Vaccination (EVP). “Il y a eu des indicateurs plus bas par rapport à la pv de routine dans la plupart des pays où cette pandémie a coûté cher”, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que, dans son discours, le Président de la République a surtout insisté sur la mise en commun des efforts. Il a ensuite évoqué le rôle que Gavi a joué dans le monde notamment au Niger ces dix dernières années. En fait, en 10 ans, le Niger a doublé les antigènes vaccinaux de 2010-2011. Ainsi, de 7 antigènes vaccinaux contre 7 maladies, nous sommes passés au cours des dix dernières années à 14 antigènes vaccinaux contre 14 maladies. Cela signifie que le nombre de vaccins a doublé en moins de dix ans. Et “c’est grâce à ces efforts que Gavi a unanimement apporté son choix d’invité d’honneur au Président de la République pour cette mobilisation”, a déclaré le Dr Idi Illiasou Mainassara. “C’est une source de satisfaction pour nous en tant que gouvernement de voir nos plus hautes autorités hisser nos indicateurs malgré cette pandémie bien entretenue”, a-t-il déclaré. Nos indicateurs de vaccins dépassent désormais 95%. C’est vrai, il y a eu des progrès très importants mais nous avons vraiment besoin de ce soutien du Fonds Gavi. “

Selon le ministre de la Santé publique, le président de la République réaffirme son engagement à faire en sorte que les vaccins soient disponibles au Niger et dans la région de la CEDEAO en tant que président de la CEDEAO et dans tous les pays du monde afin de protéger les enfants et les femmes du monde entier .

Yacine Hassane (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici