MTN cherche à rejeter l’affaire antiterroriste américaine en Afghanistan

0
64


MTN a déposé des documents judiciaires pour rejeter une allégation américaine selon laquelle elle aurait payé des responsables talibans pour ne pas attaquer ses opérations en Afghanistan.

“Nous avons déposé une requête pour rejeter le dossier”, a déclaré le directeur général Rob Shuter par téléphone. “Nous pensons qu’ils ont poursuivi les mauvais accusés, devant les mauvais tribunaux, sur des allégations insuffisantes.”

Des familles de près de 150 militaires et civils américains tués ou blessés lors d’attaques en Afghanistan ont ouvert un dossier contre MTN à la fin de l’année dernière, accusant la société d’avoir effectué des paiements pour éviter d’endommager ses tours de téléphonie mobile. MTN a également été accusé d’avoir soutenu les talibans en désactivant les tours de téléphonie mobile à la demande du groupe.

La société de téléphonie mobile opère dans 21 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, y compris dans des parties du monde considérées comme trop risquées par de nombreux autres opérateurs, tels que la Syrie, l’Iran et le Soudan du Sud. Dans certains cas, cela l’a rendue vulnérable aux enchevêtrements juridiques, aux politiques imprévisibles et aux répressions réglementaires.

La société est empêtrée dans une bataille juridique concernant l’octroi de sa licence iranienne depuis des années, bien qu’aucune réclamation ne se soit révélée couronnée de succès à ce jour. Au Nigéria, il a dû défendre un certain nombre de réclamations qui ont fait grimper le cours de son action, la dernière réclamation fiscale – 2 milliards de dollars – ayant été abandonnée par les autorités.

Le cours de l’action a augmenté de 6,6% jeudi, donnant à la société une valeur de marché de plus de 93 milliards de rands.

MTN a bien fait de poursuivre ses opérations pendant les périodes très difficiles en Afghanistan, a déclaré Shuter. “Nous rejetons complètement les allégations qui prétendent que nous faisons partie du problème”, a déclaré le PDG.

La société a réussi à déployer des services mobiles pour le peuple afghan tout en étant elle-même la cible de violences dans ce pays ravagé par la guerre, a déclaré MTN dans son argumentation. “Nous restons d’avis que la société exerce ses activités de manière responsable et conforme sur tous ses territoires et, comme l’indique la requête en révocation, a l’intention de défendre sa position en conséquence.”



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici