Niger: les étudiants demandent au gouvernement et au syndicat des enseignants-chercheurs de mettre un terme à la crise dans les universités publiques.

0
88


Alors que le Syndicat national des enseignants et chercheurs seniors est en grève depuis lundi, une grève de 12 jours et que le syndicat était en pourparlers avec le ministre responsable, des étudiants de l’Université de Niamey sont spontanément sortis pour manifester.

Une manifestation pour dire non aux grèves répétitives de leurs professeurs. Une impasse qui s’oppose depuis plus d’un an au gouvernement et à la SNECS sur la question de la nomination des recteurs des universités publiques au Niger. Le gouvernement a décidé que ce ne serait plus le mode des élections mais plutôt par nomination du gouvernement. Ceci est contesté par la SNECS qui considère qu’il s’agit d’une politisation de l’enseignement supérieur.

L’UENUN, à travers une manifestation qui a conduit les étudiants au ministère de l’enseignement supérieur, a voulu interpeller les deux parties sur leurs responsabilités dans la crise universitaire et la prise en charge des étudiants des pauvres dont les parents n’ont pas les moyens d’envoyer des étudiants à l’étranger comme ceux des dirigeants du pays. Cette action par laquelle les étudiants ont bloqué le pont et plusieurs routes publiques et brûlé des pneus n’est que la preuve de leur détermination à réussir et un avertissement car les jours à venir seront plus difficiles si jamais une solution n’est pas trouvée. retrouvé prévenu le secrétaire général de L’UENUN Omar Albadé. Pendant plus de 3 heures, les étudiants ont pris position à l’intérieur du ministère et autour du véhicule officiel du ministre Yahouza Sadissou, l’empêchant de partir.
ABDOULKARIM Mahamadou.



Source link

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici