Nikol Pachinian en tête des législatives anticipées

0
63



Publié le :

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian était largement en tête des législatives anticipées avec 59 % des suffrages, dimanche, d’après des résultats partiels publiés par la Commission électorale centrale. Il a revendiqué sa victoire.

Les Arméniens comptaient, dimanche 20 juin au soir, les votes à l’issue de législatives anticipées. D’après des résultats partiels publiés par la Commission électorale centrale de cette ex-république soviétique du Caucase, le parti du Premier ministre, Nikol Pachinian, arrive en tête avec 59 % des suffrages contre 19 % pour son principal rival, l’ancien président Robert Kotcharian, après le dépouillement des bulletins dans plus de 30 % des bureaux de vote.

Avant l’annonce de résultats officiels, Nikol Pachinian a revendiqué sa victoire. “ Nous savons déjà que nous avons remporté une victoire convaincante lors des élections et que nous aurons une majorité convaincante au Parlement”, a-t-il affirmé lors d’un discours diffusé en direct sur sa page Facebook. “Le peuple arménien a donné à notre parti Contrat civil le mandat pour diriger le pays.”

Il a appelé ses partisans à se réunir lundi à 20 h sur la place de la République, dans le centre de la capitale Erevan.

L’ex-journaliste Pachinian, 46 ans, porté au pouvoir en 2018 par une révolution pacifique contre les vieilles élites corrompues, affrontait l’ancien-président Kotcharian, 66 ans, qui accuse son rival d’incompétence et se pose en dirigeant expérimenté.

Des violations dénoncées

Environ 2,6 millions d’électeurs arméniens étaient appelés aux urnes pour élire au moins 101 députés pour cinq ans. La participation a atteint 49,4 %, contre 48,6 % en 2018.

Anahit Sargsian, une ex-professeure de 63 ans à Erevan, a voté “contre les vieilles méthodes”, quand “des routes n’étaient construites que sur le papier et les fonds publics volés”, et contre “des personnes intouchables auxquelles tout était permis”. “Si Nikol s’en va, tout cela va revenir”, a-t-elle estimé.

La campagne électorale a montré une profonde division entre les deux camps et des experts s’attendent à des protestations, voire des violences en Arménie après le scrutin.

Deux formations, dont celle de M. Kotcharian, ont dénoncé des violations. “Globalement, les élections se sont déroulées conformément à la loi”, a pour sa part déclaré la Commission électorale centrale.

Des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) chargés de surveiller la transparence du scrutin, présenteront leurs conclusions préliminaires lundi à 11 h GMT.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici