Observation d’une bonne performance dans la mise en œuvre des activités du projet – Le Sahel

0
57


Partager c’est aimer!

Le comité national d’orientation et de pilotage du Projet d’appui à l’agriculture sensible au climat (PASEC) a tenu sa 7e session ordinaire le jeudi 13 août 2020 à Tillabéri. Les travaux de cette session se sont déroulés sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Diamoitou Guessibo Boukari.

Cette 7ème session ordinaire dudit comité, qui a lieu après les visites de terrain dans la commune de Tagazar, aura permis aux différents acteurs d’examiner et de valider les résultats des activités du premier semestre de l’année en cours, mais aussi de travailler sur le plan de travail et le budget annuel révisés pour 2020.

A l’ouverture des travaux de cette session, le Secrétaire du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage a indiqué que 2020 constituait la 4ème année de mise en œuvre du projet. C’est aussi l’année de sa revue à mi-parcours, qui s’est déroulée du 3 au 14 février. “L’année 2020, a-t-il dit, est une année charnière qui devrait permettre au projet d’atteindre son rythme de croisière”.

Diamoitou Guessibo Boukari a alors indiqué que c’est avec beaucoup de détermination et d’ambition qu’un AWPB s’élevant à plus de 10 milliards FCFA, dont plus de 9 milliards sur crédit IDA a été adopté lors du précédent. session. Le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage s’est félicité de constater qu’après les 6 premiers mois de 2020, les résultats de l’AWPB montrent une bonne performance dans la mise en œuvre des activités. résultant en un taux d’exécution budgétaire de plus de 84% en raison de l’accélération de la mise en œuvre des sous-projets municipaux intégrés.

Aussi, a-t-il souligné, dans le cadre de la prise en compte des impacts de la pandémie de Covid 19, le gouvernement a préparé et soumis aux partenaires techniques et financiers un plan de réponse global à Covid 19 pour la composante «Renforcement de la résilience des producteurs agro-pastoraux» . Avec ce plan, a-t-il ajouté, il a été suggéré de réaffecter les fonds de certains projets financés par la Banque mondiale pour répondre aux besoins importants liés à la pandémie. Des activités importantes ont déjà été menées tandis que d’autres sont en cours. A ce propos, M. Diamoitou Guessibo Boukari a cité, entre autres, l’acquisition et la mise à disposition des producteurs de 6090 tonnes de semences de variétés améliorées et traitées, l’acquisition de 12.140 tonnes d’aliments au profit des communes d’intervention du PASEC, le mise en œuvre de l’opération de coupe du manioc pour ensemencer 6.400 ha dans 59 communes d’intervention du projet, et enfin appui à la mise en œuvre du plan de prévention des risques acridiens.

Auparavant, le secrétaire général adjoint de la région de Tillabéri, M. Abdou Dan Dada, s’est félicité de la tenue de cette session dans leur entité administrative. En particulier, il a souligné et salué l’importance des actions du Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible au Climat (PASEC), véritable pilier de l’agriculture climato-intelligente au Niger, qui s’inscrivent dans la politique agricole de notre pays, à savoir le 3N Initiative (Les Nigériens nourrissent les Nigériens).

Zakari Mamane ONEP / Tillabéri



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici