Ouverture de la 34ème session du Conseil d’Administration de la Société Mainstream LTD :Un exemple de coopération sud-sud dans le domaine de l’Energie

0
17


Partager c’est aimer!

La ministre de l’Energie, Dr Amadou Aïssata a procédé hier à Niamey, à l’ouverture de la 34ème session du Conseil d’Administration de la Société Mainstream Energy Solutions Limited. C’était en présence du ministre Porte-Parole du Gouvernement, de la présidente du Conseil d’Administration et du directeur général de la NIGELEC, des Administrateurs de Mainstream, du gouverneur de la région de Niamey et des chefs coutumiers et religieux.

Dans son intervention, la ministre en charge de l’Energie, Dr Amadou Aïssata a d’abord rappelé que la coopération dans le domaine de l’énergie électrique entre la République du Niger et la République Fédérale du Nigeria est un exemple de coopération sud-sud réussie. En effet, a-t-elle indiqué, c’est à la faveur de la construction des barrages de KAINJI et JEBBA sur le fleuve Niger que les gouvernements de deux pays ont signé depuis 1972 un accord à travers lequel le gouvernement de la République Fédérale du Nigeria consent à céder à la République du Niger l’Energie électrique à travers la signature d’un accord dont le dernier renouvellement est intervenu en 2007 pour une durée de 20 ans. «La mise en œuvre pratique de cet accord a été déléguée aux Société Nationales d’Electricité des deux pays à savoir la NIGELEC pour le Niger et pour le Nigeria successivement la NDA, la NEPA et la PHCN dont la privatisation a donnée naissance à plusieurs compagnies notamment Mainstream Energy Solutions Limited», a expliqué la ministre en charge de l’Energie.

A l’entame de ce processus de privatisation qui prévoit la mise en concession des barrages de KAINJI et JEBBA à travers un appel d’offres, les promoteurs de la société Mainstream alors candidat pour postuler à cette mise en concession se sont rapprochés des autorités de la République du Niger pour solliciter leur participation à ce processus à leur côté a expliqué Dr Amadou Aïssata. C’est ainsi a-t-elle fait savoir, que la NIGELEC a été désignée comme partenaire qui représentera le Niger au sein de Mainstream. À cet effet une prise de participation représentant environ 5% du capital de Mainstream a été accordée à la NIGELEC. Ce qui lui vaut de siéger au Conseil d’Administration de ladite société. Mainstream et NIGELEC sont selon la ministre en charge de l’Energie deux sociétés sœurs et interdépendantes. La NIGELEC est copropriétaire de Mainstream et cette dernière est le principal fournisseur d’énergie électrique à la NIGELEC.

Dr Amadou Aïssata a en outre salué la qualité de la relation entre ces deux sociétés qui se traduit par beaucoup d’avantages pour la NIGELEC et au-delà pour le Niger dont notamment le prix de cession de l’énergie électrique, l’amélioration de la quantité et de la qualité de la fourniture de l’énergie électrique à la NIGELEC en dédiant au Niger un transformateur 330/132KV de 150 MVA à Birnin Kebbi et en rendant plus prompte les actions de maintenance sur les ouvrages de transport. Cette opportunité a été saisie par la ministre en charge de l’Energie pour remercier, au nom des plus hautes autorités du Niger, la société Mainstream pour la solidarité dont elle a fait preuve à l’endroit des populations nigériennes sinistrées des inondations, à travers un don de 150 tonnes de riz, 30 tonnes de farine de maïs enrichie, 25 tonnes de sel, 300 bidons d’huile de 5 litres chacun et 6000 moustiquaires, le tout pour une valeur de 130 Millions de FCFA.

Pour sa part, le Chairman de Mainstream Energy Solutions Limited, le colonel Sani Bello a aussi fait un bref historique de la relation entre les deux pays et les deux sociétés. Ce Conseil d’Administrationqui est à sa 34ème session se tient, a-t-il précisé, pour la toute première fois sur le territoire nigérien. «Mainstream compte augmenter, la capacité de production de l’énergie, ce qui va permettre au Niger de profiter davantage. Dans les prochaines années  le Niger sera beaucoup plus éclairé», a assuré le colonel Sani Bello. «La relation entre le Niger et le Nigeria a non seulement permis à Mainstream d’être une société  nationale au Nigeria mais aussi une société  panafricaine», a-t-il apprécié. Cependant a déploré le Chairman de Mainstream Energy Solutions Limited, la survenue de la pandémie à coronavirus a freiné ces derniers temps les activités de ladite société et a limité les rencontres du Conseil d’Administration.

Aïchatou Hamma Wakasso (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici