“Ouvrez la production du vaccin au reste du monde”, plaide la cheffe d’Amnesty International

0
13



Publié le :

La secrétaire générale d’Amnesty International s’indigne de la stratégie de recherche de profit des pays producteurs de vaccins, qui condamne “à la peine de mort” de nombreux habitants sur la planète. Dans son rapport 2020/2021, l’organisation dénonce également les mesures répressives adoptées par certains pays qui ont utilisé l’argument de la pandémie pour limiter la liberté d’expression.

Dans son rapport 2020/2021, Amnesty International dresse un bilan sévère d’une année chamboulée par la pandémie de Covid-19. Face à la main basse des pays riches sur les vaccins contre le coronavirus, l’ONG de défense des droits humains a appelé, mercredi 7 avril, la communauté internationale à corriger le tir “immédiatement”, s’inquiétant des conséquences de l’échec de la capacité du monde à coopérer.

Agnès Callamard, qui vient de prendre le poste de secrétaire générale de cette ONG, était préalablement rapporteure spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires sommaires ou arbitraires.

>> À lire, notre portrait : “Agnès Callamard, la bête noire des autocrates, à la tête d’Amnesty International”



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici