Péage quotidien record au Brésil, la popularité de Jair Bolsonaro en baisse

0
65



Publié le: Modifié:

Avec 881 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, le Brésil a enregistré mardi son record le plus lourd depuis le début de la crise sanitaire. Son président, Jair Bolsonaro, souffre d’une forte baisse de popularité, selon un sondage, alors qu’il s’oppose à la quarantaine des populations.

Le Brésil a enregistré 881 décès liés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, son bilan quotidien le plus lourd depuis le début de la pandémie, a annoncé mardi 12 mai le ministère de la Santé. Le nombre total de morts au Brésil dépasse maintenant 12 400 morts. Le nombre de nouveaux cas confirmés de contamination au cours des dernières 24 heures est de 9 258, ce qui porte le total à 177 589.

Les chiffres donnés par les autorités de ce pays de plus de 210 millions d’habitants sont considérés comme sous-évalués par les experts qui soulignent que le Brésil n’a pas les moyens de tester la population à grande échelle. Une étude publiée la semaine dernière par des chercheurs brésiliens a estimé le nombre de contaminations au 4 mai à 1,6 million, un nombre 15 fois plus élevé que le chiffre officiel ce jour-là.

L’État de Sao Paulo, le plus peuplé et le plus riche du Brésil, est l’épicentre de l’épidémie dans le pays avec 47 719 cas et 3 949 décès. Les États du nord et du nord-est sont dans une situation désastreuse, car la propagation de l’épidémie se répand dans le système de santé.

Bolsonaro plaide pour un “retour à la normale”

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui minimise l’importance de la crise sanitaire et s’oppose à la mise en quarantaine des populations, mène une bataille politique contre les gouverneurs et les maires qui décident des mesures d’isolement social. Le président de l’extrême droite, pour sa part, encourage un “retour à la normale” et la réouverture des magasins.

Cependant, le nombre de Brésiliens qui désapprouvent la façon dont il mène le Brésil a fortement augmenté ces derniers mois, s’élevant à 55,4%, contre 47% en janvier, selon un sondage publié mardi. Seuls 39% des répondants approuvent sa gestion, contre 48% en janvier.

En revanche, 51,7% des personnes interrogées sont satisfaites de la manière dont le gouvernement mène la lutte contre la pandémie, contre 42,3% qui la désapprouvent et 6% d’indécis. L’enquête montre également que 67,3% des Brésiliens sont en faveur de l’internement.

Avec AFP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici