Pékin maintient son niveau d’alerte, plus de 1 000 vols annulés

0
55



Publié le: Modifié:

Après un rebond dans les affaires de Covid-19, quelque 1 255 vols à destination et en provenance des aéroports de Pékin, la capitale chinoise, ont été supprimés mercredi matin. Les autorités locales ont également ordonné la fermeture d’une nouvelle école.

Alors que le trafic aérien avait repris la croisière en Chine, autorisant le retour de sociétés étrangères début juin, il est de nouveau alourdi par l’épidémie due au coronavirus. Les deux aéroports de Pékin ont annulé mercredi 17 juin à 9h10 heure locale (3h10 à Paris), 1255 vols, soit 70% de ceux initialement prévus, ont rapporté le Quotidien du Peuple et le China Daily.

La veille, Pékin avait exhorté ses 21 millions d’habitants à éviter les déplacements “non essentiels” hors de la ville. Plusieurs villes et provinces imposent désormais une quarantaine à l’arrivée aux voyageurs en provenance de la capitale chinoise.

Les utilisateurs de trains qui ont réservé des billets vers ou depuis Pékin peuvent être remboursés gratuitement, a déclaré le Quotidien du Peuple.

La découverte en cinq jours de plus d’une centaine de patients, liée à un marché de la ville, a été un choc pour les Pékinois. Selon le maire, la capitale chinoise a enregistré mercredi 31 nouvelles infections par le nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, un chiffre généralement stable pour la quatrième journée consécutive.

Auparavant, Pékin n’avait découvert aucune contamination depuis deux mois et la vie avait repris un cours presque normal.

Une nouvelle fermeture d’école

La peur d’une deuxième vague épidémique à Pékin a incité les autorités locales à agir. Mardi, la municipalité de Pékin a relevé son niveau d’urgence face au Covid-19, pour le porter de trois à deux; a lancé une campagne de dépistage massive et confinée pour les zones résidentielles.

De même, les déplacements depuis et vers la ville sont désormais strictement encadrés. Les écoles maternelles et primaires et les collèges sont tous fermés. Les universités, quant à elles, doivent suspendre le retour des étudiants en classe.

Avec l’AFP et Reuters





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici