Plus de disponibilité des services de santé dans la capitale – Le Sahel

0
118


Partager c’est aimer!

Le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey M. Mouctar Mamoudou a procédé hier matin à Niamey, à la cérémonie de lancement des travaux de construction d’un centre de santé intégré de type II équipé et d’un bloc de latrines au profit des habitants du quartier de Couronne Nord dans le district municipal de Niamey III. Cette action sociale pour rapprocher la population de ce quartier des services de santé s’inscrit dans un partenariat actif entre la Ville de Niamey et le Programme d’Action Communautaire (PAC 3) qui vise à soulager les souffrances des populations bénéficiaires.

Lors du lancement des travaux, le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey a rappelé que la contribution du PAC 3 au financement de ce micro projet d’un montant de 85 839 863 FCFA est de 69 009 493 FCFA. Les travaux de construction de cette infrastructure sont confiés à la société ASSANE, pour une durée d’exécution de quatre mois et le contrôle sera assuré par le bureau AGECRAU et la Direction des Travaux neufs de la Ville de Niamey. M. Mouctar Mamoudou en a profité pour adresser, au nom des plus hautes autorités de notre pays et du peuple, ses sincères remerciements aux responsables du PAC 3 pour ce soutien financier qui s’inscrit dans une longue série d’interventions au profit des populations de Niamey . Il a également réitéré, au nom du peuple de Niamey, sa profonde gratitude aux plus hautes autorités nationales, au premier rang desquelles SE Issoufou Mahamadou, président de la République, chef de l’Etat pour les nombreuses réalisations au profit de la capitale.

Pour sa part, le coordinateur régional du programme d’action communautaire, le Dr Alio Abdoulaye a rappelé que le PAC. 3 intervient dans toutes les communes du Niger en termes de renforcement des capacités et dans 125 communes réparties dans les huit régions du Niger dont la ville de Niamey pour le financement de sous-projets. Pour chaque municipalité, a-t-il expliqué, “une allocation financière indicative (DIF) a été déterminée pour permettre des microprojets éligibles divisés en trois catégories principales, à savoir les activités génératrices de revenus (AGR), la gestion durable des terres et de l’eau (GDTE) et les infrastructures socio-économiques. (ISE) ».

À ce jour, ajoute-t-il, “l’allocation financière indicative de la ville de Niamey, d’un montant de 1 279 000 000 FCFA, a été pleinement et judicieusement utilisée par les autorités de la ville. Cela a permis la mise en œuvre de plusieurs microprojets demandés par des populations nécessiteuses conformément à avec le principe de partenariat qui lie la Ville au programme d’action communautaire “.

Le Coordonnateur régional PAC 3 a cité, entre autres réalisations dans le cadre de la mise en œuvre de l’Initiative I3N, la construction et l’équipement de deux maisons paysannes complètes, dont l’une dans le district communal de Niamey I à Tondikoirey et l’autre dans le district municipal V à Yanwaré; l’aménagement d’une petite irrigation de 50 ha pour la production maraîchère dans la vallée du Kongou avec des points d’eau (forages ou puits) équipés de moyens d’assèchement solaire ou de motopompes et d’un réseau d’irrigation de type californien; le développement d’un site de 10 ha de production intensive de Moringa à Gaba Goura et la formation et l’équipement de centres de transformation agro-alimentaire entièrement dédiés aux femmes. Par ailleurs, “pour répondre aux préoccupations des populations dans le domaine des infrastructures sociales, PAC 3 a soutenu la ville de Niamey en finançant la construction de 18 salles de classe équipées et de plusieurs latrines pour filles et garçons”, a conclu le Dr Alio Abdoulaye.

Mamane Abdoulaye (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici