Pour la validation des deux projets de normes portant sur les masques barrières et les produits hydro-alcooliques  – Le Sahel

0
52


Sharing is caring!

 

La Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) multiplie les initiatives dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus ou COVID 19. C’est dans cette optique que les ministres en charge de l’Industrie des Etats membres de cette institution communautaire ont tenu, hier matin, une réunion virtuelle sur la validation des deux projets de normes harmonisées en l’occurrence de projet de normes sur les masques barrières-ECOSTAND 082:2020 et le projet de normes sur les produits hydro-alcooliques pour les mains. Les participants à cette rencontre examineront aussi le rapport de la réunion des experts avant de prendre éventuellement un certain nombre de décisions et recommandations. C’est le ministre de l’Industrie, M. Mallam Zaneidou Amirou, président du conseil des Ministres sectoriels qui a présidé l’ouverture des travaux de cette rencontre.

L’évolution de la pandémie à coronavirus a encouragé les institutions de par le monde à développer des mesures pour assurer une lutte efficace contre la maladie. En effet, au niveau de l’espace CEDEAO, le département de l’industrie et de la promotion du secteur privé a élaboré un plan d’intervention de lutte contre la pandémie du COVID 19 avec l’appui financier de l’Union Européenne à travers le Programme Compétitivité et Infrastructure Qualité de l’Afrique de l’Ouest exécuté par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI). En ouvrant les travaux de cette réunion virtuelle, le ministre de l’Industrie, M. Mallam Zaneidou Amirou, a précisé que dans le cadre du plan régional de réponses à la pandémie à coronavirus, la CEDEAO a pris l’initiative d’éditer de normes des deux produits à savoir les masques barrières et les gels hydro-alcooliques qui aident efficacement à lutte contre ce fléau. ‘’Nous ne pouvons que nous réjouir de cet état de fait et remercier notre organisation pour avoir pris le devant en appuyant les gouvernements’’, a relevé le ministre Zaneidou. Par ailleurs, le président du conseil des Ministres Sectoriels devait préciser que le projet de normes sur les masques barrières soumis à l’appréciation de cette réunion virtuelle des ministres en charge de l’Industrie de l’espace CEDEAO a pour objet de définir les exigences de base pour la confection et l’usage de masques barrières destinés au grand public et à l’usage non sanitaire. Ces masques viennent compléter les autres masques chirurgicaux destinés prioritairement au personnel soignant. Devant l’importance des besoins et les risques de pénurie au niveau mondial, les Etats membres ont décidé de mobiliser les unités industrielles et artisanales locales en vue de la production des masques. Ce projet de norme met l’accent sur les caractéristiques principales pour des masques conformes telles que le type de tissus à utiliser, les patrons de confection, les colorants autorisés, les conditions de lavage et les méthodes d’essai pour évaluer leur conformité.  Quant au second projet de norme est d’encadrer la production locale de produits hydro-alcooliques qui devront principalement être virucides afin d’éliminer le coronavirus  SARS-CoV-2 lors de l’usage. Au niveau mondial, il est noté la circulation de plusieurs types de produits hydro-alcooliques qui n’ont pas toujours les caractéristiques virucides requises, et de ce fait, peuvent induire le consommateur en erreur.

Pour sa part, le commissaire chargé de l’industrie et de la promotion du secteur privé, M. Mamadou Traoré, a souligné qu’à travers l’élaboration de ces deux projets de normes, la CEDEAO cherche à harmoniser les pratiques de production de ces deux produits en s’assurant que les produits fabriqués sont conformes aux normes ou respectent les exigences en matière  de qualité, de sécurité et de santé et que leur disponibilité et leur commercialisation se passent sur le marché régional. M. Mamadou Traoré précise que les deux projets de normes soumis à l’examen et à la validation de la réunion du conseil des ministres de la CEDEAO sont le résultat d’un processus qui a démarré en avril 2020. Ils ont été élaborés en respectant les règles prescrites dans le dispositif régional d’élaboration des normes de la CEDEAO en l’occurrence le model d’harmonisation des normes de la CEDEAO adopté par le règlement communautaire. En outre, la pandémie du COVID-19 a révélé la faiblisse des économies en mettant en relief de nombreux nouveaux défis au nombre desquels celui du développement de capacité locale de production de certains bien nécessaires pour face à la situation et surtout de faire face au risque de rupture dans la chaine d’approvisionnement en médicament par les Etats membres de l’institution. Le commissaire de la CEDEAO devait aussi annoncer à la connaissance de cette réunion  que la commission de la CEDEAO travaille activement à l’actualisation de sa stratégie régionale d’industries pharmaceutiques et à l’élaboration d’un programme régional de modernisation et de relance des industries post crises COVID-19.

Hassane Daouda(onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici