Pour une meilleure gestion de la santé reproductive – Le Sahel

0
65


Partager c’est aimer!

La République fédérale d’Allemagne par le biais de la KFW a mis à disposition de notre pays 14 véhicules destinés à la supervision des activités dans le cadre du Programme de Santé Reproductive (PSR) dans la région de Tillabéry. C’est le directeur de cabinet du ministre de la Santé publique, M. Anar Zakara Ismaril, qui a reçu les clés du véhicule de l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Niger, SEM Hermann Nicolai.

Peu de temps après avoir reçu les véhicules, le directeur de cabinet du ministre de la Santé publique a tout d’abord précisé que ce don d’un montant de 252 millions FCFA est composé de 14 véhicules de surveillance dont un véhicule pour chacun des douze arrondissements de la région de Tillabéry, un véhicule pour le service d’entretien du Département régional de santé publique de Tillabéry, et un véhicule pour le Département des établissements et équipements de santé du Ministère de la santé publique. A cet effet, il a rappelé qu’il est prévu au cours du mois de juillet 2020, la réception de 20 ambulances pour CSI type 2 dans la région de Tillabéry pour un montant de 636 millions de FCFA hors taxe et quatre véhicules de surveillance pour la Direction Régionale de la Santé Publique de Tahoua.

Pour le Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé Publique, ce geste est en ligne avec les objectifs du Gouvernement du Niger pour le renforcement des interventions dans le domaine de la santé tel que défini par le Plan de Développement Sanitaire (PDS 2017-2021). M. Anar Zakara Ismaril a également souligné que l’appui actuel renforcera l’accès à la formation, aux produits et aux services de santé dans un contexte de couverture sanitaire insuffisante.

Quant à l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Niger, il a rappelé que la coopération financière allemande soutient le gouvernement nigérien depuis 2003 dans le secteur de la santé. SE Hermann Nicolai a noté que les programmes financés par le KFW, qui est la Banque de développement, visent à renforcer le système de santé nigérien et à améliorer la qualité des services de santé publique de base, en particulier l’amélioration durable du fardeau des soins de la grossesse, de l’accouchement et des nourrissons. Le diplomate allemand a indiqué que la contribution allemande est répartie à la fois dans le programme de santé génésique (PSR) mis en œuvre par la direction régionale de la santé publique dans les régions de Tillabéry et Tahoua, et dans le programme de planification familiale et de sensibilisation mis en œuvre par l’ONG nationale ANIMAS -SUTURA. Il a également ajouté que le marketing social et les activités de distribution de contraceptifs se sont révélés efficaces pour améliorer les connaissances et changer les comportements.

Par ailleurs, pour les quatre phases du PSR, SE Hermann Nicolai a notifié que le gouvernement allemand avait accordé une contribution financière de 71 millions d’euros soit 46,576 millions FCFA. Il a rappelé que cette cérémonie fait suite à celle qui s’est déroulée fin janvier 2020, après laquelle 54 motos ont été remises au DRSP de Tillabéry. Ces investissements, dit-il, augmentent la mobilité et la capacité opérationnelle des travailleurs dans les activités de santé génésique.

Par ailleurs, le diplomate allemand a indiqué que depuis 2020, l’extension du PSR à la région de Tahoua a été lancée. Conformément aux engagements du Chancelier de la République Fédérale d’Allemagne, cette nouvelle phase du PSR à Tahoua se concentrera sur les infrastructures de santé dans la ville et dans la région de Tahoua, a-t-il déclaré avant de noter que l’hôpital régional, la santé maternelle et infantile Centre, l’ancien hôpital municipal de la ville de Tahoua sera modernisé et les cases de santé de type 1 seront transformées en centre de santé intégré de type 2 avec maternité. SE Hermann

Nicolai a enfin assuré que la coopération allemande est prête à soutenir le Niger dans ses efforts liés à la réalisation des objectifs fixés dans la politique nationale 2019-2035 en matière de population et de santé reproductive à travers ces deux projets en cours.

Laouali Souleymane (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici