Présidentielle: Djibril Baré Mainassara investi candidat de l’UDFP Sawaba

0
71



L’UDFP Sawaba a procédé, samedi 13 juin au CCOG de Niamey, à la présentation de ses candidats investis aux prochaines élections générales. À la suite des travaux du comité directeur du parti, présidé par le président Mounkaila Sanda, c’est Djibrilla Mainassara Baré qui a été cooptée pour porter les flambeaux de l’ancien parti Djibo Bakary lors de l’élection présidentielle.

Transfert d'argent Zeyna bis

Djibril Baré sera en effet candidat aux prochaines élections présidentielles, dont le premier tour est prévu pour le 27 décembre. L’Union Démocratique des Forces Progressistes (UDFP Sawaba) l’a, en effet, investi comme candidat à la course à la présidence présidentielle, après les travaux de son comité directeur qui a validé les candidatures du parti aux prochaines élections générales. Le comité de pilotage de l’UDFP Sawaba, organe habilité à valider les candidats du parti, a organisé une cérémonie de remise des conclusions de ses travaux le samedi 13 juin 2020 au CCOG de Niamey, en présence des membres de l’exécutif Comité. et les militants des partis, ainsi que les représentants des partis amis.

A cette occasion, le président du parti, le Dr Mounkaila Sanda, a présenté les décisions prises par l’organe directeur de l’UDFP Sawaba. “La réunion a délibéré et pris des décisions concernant les prochaines échéances électorales, dont l’une des plus importantes est l’investiture de notre camarade et amie, Djibrilla Mainassara Baré, officiellement candidate du parti à l’élection présidentielle de 2020-2021. Ainsi , à l’unanimité, les membres du comité directeur approuvent ladite candidature “A annoncé le Dr Mounkaila Sanda. Dans son discours, le président de Sawaba a présenté le candidat qui portera le flambeau du parti pour les prochaines élections présidentielles. Le Dr Mounkaila Sanda a notamment justifié les raisons qui ont conduit le comité exécutif de l’UDFP Sawaba à choisir Djibrilla Mainassara Nu.

«Ancienne conseillère spéciale du président Baré, chargée des questions économiques et financières, Djibrilla Mainassara Baré est économiste de métier. Du contrôleur des opérations au directeur des institutions de crédit et de microfinance de la BCEAO, son domaine d’expertise s’étend à la gouvernance économique, au contrôle de gestion et au pilotage stratégique des institutions, à la gestion de la politique monétaire et de crédit, à l’économie du développement, aux relations internationales, à la gestion administrative pour n’en citer que quelques-uns. . Mais pour nous Djibrilla Mainassara Baré est avant tout un enfant de Sawaba. En effet né d’un père sawabiste, Djibril, comme l’appellent affectueusement ses amis, a vécu et vécu, sinon souffert, comme beaucoup d’autres, les vicissitudes de la vie de politicien, en particulier de la vie de scie que son père était au sommet de la répression du parti unique imposée aux Nigériens par le système colonial de l’époque. Il est donc l’un de nous. Et le Sawaba reste convaincu qu’avec sa candidature, de nouvelles perspectives s’ouvriront pour le parti et le peuple nigérians. C’est pourquoi, je lance contre les militants, militants et sympathisants, un appel général à la mobilisation pour faire de notre camarade Djibrilla Mainassara Baré, le prochain président de la République du Niger à une confortable majorité à l’Assemblée nationale ” Dr Mounkaila Sanda, président de l’UDFP Sawaba.

Djibril Baré, la surprise du chef pour relancer Sawaba

Djibrilla Mainassara Baré rejoint ainsi la liste qui ne fait qu’allonger les prétendants à la présidence présidentielle de l’UDFP Sawaba, membre du parti de l’opposition au sein duquel il n’était pas connu jusqu’à présent, aucune affiliation. Jusque-là, il était un activiste du RDP Jama’a, le parti fondé par son défunt frère et ex-président, avec lequel il a certainement pris ses distances depuis plusieurs années. Ancien militant du PNDS Tarayya, au tout début de sa création, le nouveau candidat de l’UDFP Sawaba revient donc sur le devant de la scène politique. Il devra relever un défi majeur, celui de restaurer les armoiries de l’un des premiers partis politiques au Niger né bien avant l’indépendance du Niger (le parti Sawaba a été créé le 16 avril 1954). Après avoir connu des moments de gloire, à la veille de l’indépendance, puis des moments de malheurs sous la première République du PPN RDA au cours desquels il a même été banni et ses dirigeants visés par une véritable cabale du régime de Diori Hamani, le parti de Djibo Bakary n’a jamais pu retrouver son éclat d’antan. S’il a tenté de renaître pendant un certain temps, après l’avènement du multipartisme et de la démocratie dans les années 90, “La fête des chameaux “Vu son score électoral se déprécier constamment, au point où, à l’heure actuelle, il ne pèse pas beaucoup sur l’échiquier politique national.

En pariant sur le poulain de Djibril Baré, l’UDFP Sawaba espère bien évidemment trouver une place dans la prochaine reconfiguration politique que connaîtra le pays après les élections générales de 2020-2021. C’est l’enjeu de son nouveau candidat qui a désormais la lourde responsabilité de sortir le Sawaba UDFP des sentiers battus, dans un climat politique saturé et où il devra trouver sa place en s’appuyant sur les enseignements qu’il a tirés de son expérience politique également dispersés, pour dire le moins, des hauts et des bas.

A.Y.B (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici