Présidentielle : la CDS Rahama de Kadri Mouctari vote Bazoum dès le premier tour

0
52



La Convention démocratique et sociale (CDS Rahama) a tenu son congrès extraordinaire le samedi 31 octobre 2020 à Zinder. A l’issue des travaux, le vice-président Elhaj Mouctari Kadri a été porté à la présidence du parti  vert qui a décidé de soutenir la candidature de Bazoum Mohamed du PNDS Tarraya dès le premier tour de la prochaine élection présidentielle.

Zeyna transfert argent bis

C’est une première dans l’histoire du parti qui a remporté les premières élections démocratiques du Niger en 1993. La CDS Rahama, au pouvoir de 1993 à 1996 sous le régime de l’AFC, ne présentera pas de candidat pour la prochaine élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 27 décembre prochain. Le parti vert a décidé de soutenir dès le premier tour Bazoum Mohamed, le candidat du PNDS Tarrayya au pouvoir, à l’issue des travaux de sa 16e Délégation nationale et  de son 9e Congrès extraordinaire qui se sont tenus le samedi dernier à la MJC de Zinder.  A cette occasion, le parti a également validé la liste de ses candidats pour les prochaines élections législatives.

L’autre décision importante prise par le parti, c’est l’élection d’un nouveau président. Et sans surprise, c’est Elhaji Kadri Mouctari, vice-président du parti et assurant l’intérim, qui a été désigné pour succéder au défunt Me Boubacar Madougou, qui a tiré sa révérence il y a quelques mois à Niamey.  La succession du défunt président a d’ailleurs engendré une nouvelle crise interne, comme le parti a en connu en série ces dernières années, avec l’aile dirigée par le ministre Abdou Amani, vice-président au titre de Maradi,  qui revendique également la direction du parti. Lors du congrès extraordinaire de Zinder, Abdou Amani, actuel ministre du Développement communautaire, a été d’ailleurs exclu du parti par les congressistes.

Il convient de noter que l’ouverture des travaux du Congrès s’est déroulée en présence de plusieurs présidents de partis amis, notamment, le président  Bazoum Mohamed du PNDS Tarrayya qui est en « tournée de proximité » dans le Damagaram, une région qui faisait jadis office de fief électoral du CDS Rahama. Depuis le parti a perdu de sa gloire d’antan au gré des crises internes qui l’ont secouées et actuellement, le parti à la clé ne pèse plus grand-chose sur l’échiquier politique national.

Ikali (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici