Prière dans la communion des cœurs et des esprits – Le Sahel

0
77


Partager c’est aimer!

Comme d’autres régions du pays, la région de Tahoua a célébré le samedi 23 mai 2020 Aid El Fitr qui marque la fin du Ramadan, un mois d’abstinence, de dévotion et d’adoration d’Allah. Cette année, l’Aïd El Fitr a été célébré dans un contexte mondial bouleversé par la pandémie de Covid 19.

A cette occasion, le gouverneur de la région de Tahoua Moussa Abdourahmane a assisté le samedi matin à la prière collective à la grande mosquée de Tahoua, en présence du président du conseil régional, du président du conseil municipal, des autorités administratives, coutumières des responsables religieux, régionaux et départementaux, des responsables des forces de défense et de sécurité ainsi que plusieurs fidèles.

Après la prière, l’imam de la mosquée a prononcé un sermon dans lequel il a rappelé les bienfaits du mois de Ramadan et a en même temps dit un fathia pour demander à Dieu de faire baisser sa miséricorde et sa paix dans la région et dans notre pays.

Le chef du canton de Tahoua Mahamadou Moussa dit Addou, le président du conseil régional, celui du conseil municipal a souhaité une bonne fête à toute la population de Tahoua. Ils en ont profité pour appeler chaque citoyen à prier, à implorer Dieu afin de sauver notre pays de cette pandémie mondiale de Covid-19.

Cette année, a déclaré le gouverneur de la région de Tahoua, la pandémie de Covid-19 a entraîné une diminution des visites chez des amis et connaissances afin de se conformer aux mesures de protection contre le coronavirus. M. Moussa Abdourahmane s’est ensuite excusé auprès de l’ensemble de la population de sa région. “Nous avons pour mission de protéger notre population, notre région et notre pays en général”, a-t-il souligné, tout en réitérant ses remerciements aux oulémas qui ont rapidement compris le problème de la crise sanitaire, et ont sensibilisé la population. «Continuons à respecter les mesures de barrière, car la maladie est toujours là; réalisons. J’ai pris le Tout Puissant Allah pour qu’Il nous gratifie d’un hivernage fructueux afin qu’ensemble, au-delà de Covid-19, nous combattions, famine et insécurité sur notre territoire », a conclu le gouverneur de Tahoua.

Il faut rappeler que la communauté musulmane de Tahoua a célébré le 21 mai dernier «La Nuit du Destin» ou «Laylatoul-Qadr» qui correspond à la 27 nuit du mois béni du Ramadan. Selon la tradition musulmane sunnite, c’est au cours de cette nuit considérée comme bénie que le Coran a été révélé au prophète Mohamed paix et salut sur lui dans la grotte de Hira par l’ange Gabriel. C’est pourquoi, les fidèles musulmans utilisent cette nuit pour faire des invocations, des prières, pour réciter le Coran et demander pardon pour les péchés commis. A Tahoua, le gouverneur de la région Moussa Abdourahmane à la tête d’une forte délégation composée du secrétaire général de la région Harouna Assakalé, des autorités coutumières, religieuses et des responsables des forces de défense et de sécurité ont assisté à la célébration de cette nuit bénie. S’exprimant lors de la veillée de prière, le Gouverneur Moussa Abdourahmane a transmis les salutations du Président de la République aux fidèles musulmans et leur a demandé de prier pour la paix et la tranquillité sociale, afin de sauver notre pays le Niger de cette pandémie du monde 19 qui a bouleversé le monde. vers le bas.

Abdou Abdourahmane, ONEP-Tahoua



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici