Processus électoral : le NDI renforce les capacités des partis politiques en prévention et gestion des contentieux électoraux

0
74



Du 6 au 9 octobre 2020, le National Democratic Institute (NDI)  a organisé à Niamey, une session de formation et de renforcement des capacités des partis politiques en prévention et en gestion des contentieux électoraux. Financée par l’USAID, cette activité qui a réuni les représentants des principaux partis politiques engagés dans les prochaines compétitions électorales, vise comme principal objectif, de promouvoir une alternance démocratique pacifique à travers des élections libres, pacifiques, transparentes et inclusives.

Le processus électoral avance à grand pas avec les préparatifs des scrutins décisifs qui vont consacrer la première alternance démocratique au Niger. Un rendez-vous stratégique à multiples enjeux pour le pays avec comme principal défi pour tous les acteurs, l’organisation d’élections libres, transparentes, pacifiques er inclusives. Dans le cadre de l’accompagnement du pays à réussir ces échéances ainsi que l’ensemble du processus électoral, gage du renforcement de la démocratie et par la même occasion, de la légitimité des institutions qui en seront issues, le NDI continue d’apporter son appui pour un bon déroulement du cycle électoral à travers le renforcement des capacités des principaux acteurs notamment la CENI et principalement les partis politiques. C’est ainsi que du 6 au 9 octobre 2020, le NDI Niger a organisé à l’hôtel Sahel de Niamey,  un atelier sur la « Prévention et la gestion des contentieux électoraux ». Destiné aux partis politiques, l’atelier qui s’est déroulé à travers une double session, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Promouvoir une alternance démocratique pacifique à travers des élections libres, pacifiques, transparentes et inclusives », qui est financé par l’Agence des Etats Unis pour le Développement International (USAID).

Appui du NDI pour une alternance démocratique pacifique

L’atelier s’est ouvert à travers une cérémonie solennelle en présence des responsables du NDI et de l’USAID, des experts-formateurs ainsi que des leaders politiques et représentants des formations en compétition.  A cette occasion, M. Dovi  KOUMEDJINA, Chargé de Programme au NDI Niger, a prononcé une brève allocution dans laquelle il a d’abord transmis aux participants les salutations et les compliments de la Directrice Résidente du NDI au Niger, Mme Latifa Mai Moussa. Il a ensuite rappelé que cette activité intervient quelques jours seulement après celles des 17 et 18 septembre dernier et qui a porté sur le renforcement des capacités des partis politiques agrées sur la connaissance et la maitrise du « cadre légal et institutionnel des élections au Niger ». «Nous espérons qu’elle a été utile à vos formations politiques dans la désignation des candidats et la composition des dossiers de candidature », a souligné M. Dovi Koumedjina, qui a par la suite abordé les enjeux du présent atelier, qui est consacré à la prévention et la gestion des contentieux électoraux au Niger. Selon le chargé de programme du NDI, cet atelier vise à faire connaître davantage aux partis politiques les différents types de contentieux électoraux qui peuvent surgir avant, pendant et après les scrutins dans le cadre du processus électoral en cours ; de renforcer les capacités des partis politiques sur les mécanismes de prévention et de gestion des contentieux électoraux ainsi que sur les institutions et les procédures à suivre à chaque étape des scrutins pour le règlement des contentieux électoraux ; tout en aidant les partis politiques et leurs responsables en charge des élections à prévenir les litiges électoraux en prévision des prochaines élections au Niger.  Aussi, a poursuivi M. Koumedjina, il sera question de la maîtrise des règles de procédure de saisine des juridictions compétentes, de l’organisation et du fonctionnement de ces juridictions, et les différentes solutions données aux litiges soumis à un juge. « Nous n’avons pas de doute qu’au sortir de cette activité, vos formations politiques seront outillées pour une meilleure compréhension des mécanismes de prévention et de gestion  des contentieux électoraux au Niger », a estimé le Chargé de programme du NDI, qui n’a pas manqué de saluer les experts qui vont dispenser la formation pour leur disponibilité, ainsi que l’USAID, « qui œuvre continuellement et sans relâche pour l’accompagnement des institutions dans la promotion de la démocratie dans le monde et en particulier au Niger ». « Le NDI se tiendra toujours à vos côtés dans cette noble mission que nous partageons également », a assuré M. Dovi Koumedjina, qui, en clôturant son allocution a rappelé la nécessité pour tous de se protégez et de protéger leurs familles et proches,  « en respectant les mesures barrières et la distanciation sociale dans ce contexte sanitaire liée au COVID-19 ».

Formations parti politique Ndi Usaid BIS2

Assistance électorale de l’USAID au Niger

En prononçant l’allocution d’ouverture officielle de l’atelier, le Responsable des Programmes de gouvernance de l’USAID au Niger, M. Abdourahmane Hassane, a indiqué que cette activité s’inscrit dans le cadre du Projet d’assistance électorale de l’USAID. Lancé en novembre 2018, le Projet est mis en œuvre à travers  deux volets : le premier est relatif à la recherche du consensus politique sur les élections et est mis en œuvre par NDI, alors que le second porte sur le renforcement de l’administration électorale et la mise en œuvre du fichier électoral biométrique qui est mis en œuvre par la Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux (IFES). « De novembre 2018 à ce jour, le projet d’assistance électorale de l’USAID a accompli beaucoup d’actions d’appuies aux élections de 2020 et 2021 », a souligné M. Abdourahmane Hassane. A ce sujet, le Responsable des programmes de l’USAID au Niger a rappelé la dernière  formation  qui a porté sur le cadre légal des  élections  et qui a permis aux partis politiques de faciliter la préparation des dossiers de leurs candidats. « Il est important de rappeler aussi que le deuxième volet a consisté à une assistance à la CENI sur plusieurs aspects notamment la sensibilisation pour l’enrôlement biométrique, l’élaboration des plans stratégiques et opérationnels des élections et plusieurs formations Bridge », a-t-il poursuivi, tout en ajoutant que la présente formation est d’une importance capitale en cette période des élections générales. « Nous sommes en année d’élections générales qui mettent en compétition une centaine de partis politiques pour les élections locales et régionales, pour les élections présidentielles et législatives. Qui dit compétition d’une centaine de partis dit qu’il y aura des contentieux, et comme vous le savez, le code électoral actuel a aménagé les délais entre les élections pour permettre la prise en charge des contentieux », a souligné M. Abdourahmane Hassane, qui a saisi l’opportunité pour inviter les participants à profiter au maximum des formations qui leurs seront dispensées par les experts que le NDI a mis à leur disposition, « pour non seulement participer aux débats théoriques, mais aussi soulever des cas pratiques qui permettront de mettre en œuvre les acquis de cet atelier dans quelques semaines ». En conclusion, le Responsable des programmes de gouvernance de l’USAID au Niger, a estimé nécessaire de réaffirmer que « le contentieux électoral est l’un des moyens de résolution pacifique des différends en année d’élections. Sa maîtrise permettra donc d’éviter les conflits », a indiqué M. Abdourahmane Hassane.

Durant les deux sessions, les participants ont suivi plusieurs cycles de formation animés par des experts en questions électorales notamment le juge et ancien membre de la Cour Constitutionnelle, Ousmane Cissokho Mori, le Docteur et politologue Boubacar Amadou Hassane, avec comme facilitateur des sessions, Docteur Alain Patengouh.

Au sortir de l’atelier, les representants et leaders des partis politiques ont tenu à remercier le NDI et l’USAID, non seulement pour cette formation qui va indiscutablement leur être d’une grande utilité dans cette phase décisive du processus électoral, mais également pour l’appui et l’accompagnement en faveur des principaux acteurs du cycle électoral notamment la CENI et les partis politiques.  De l’avis de plusieurs participants, à travers ces sessions de renforcement de capacité sur les grands enjeux et aspects majeurs du processus électoral, les deux partenaires du Niger contribuent à l’organisation d’élections libres, pacifiques, transparentes et inclusives au Niger, ce qui va se traduire par des scrutins crédibles gage d’institutions fortes pour le grand bien de la démocratie nigérienne. Ils ont dans l’ensemble émis le souhait que cet appui et cette assistance électorale se poursuivent afin de renforcer la culture démocratique au Niger.

Formations parti politique Ndi Usaid BIS

Formations parti politique Ndi Usaid BIS1

AKMoumouni (actuniger.com)





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici