Santé: cérémonie de lancement à Tanout au Niger du projet PROGRESS pour plus d’un milliard de francs CFA.

0
39


Le Secrétaire Général de la Région de Zinder, M. Maman Harou a présidé, mercredi dernier, à Tanout la cérémonie officielle de lancement du projet PROGRESS qui a pour objectif majeur Améliorer l’accès et la qualité des services de santé pour les femmes et les jeunes au Sahel.

Le projet PROGRESS est financé par l’Agence française de développement (AFD) pour une enveloppe de 8 millions d’euros via la Croix-Rouge française pour intervenir en Mauritanie, au Niger et au Mali.

Les activités du projet PROGRESS concerneront le département du Tanout au Niger pour une période de quatre ans.

Il s’agira d’injecter dans le projet PROGRESS, 1 milliard 470 millions FCFA par la Croix-Rouge nigériane soutenue par la Croix-Rouge française pour entreprendre plusieurs activités qui tournent principalement autour de l’amélioration de la santé des femmes, des mères et des enfants. leurs nouveau-nés et jeunes, en promouvant l’autonomisation des femmes et la transformation des relations de genre.

Un accent particulier sera mis sur l’amélioration de l’utilisation et de la qualité des services de santé maternelle et néonatale, la santé sexuelle des femmes et des adolescents et la réduction des pratiques néfastes envers les femmes et enfin, l’amélioration de la prise en charge des victimes de violences basées sur le genre.

Pour réussir, le Projet s’appuie sur le soutien des décideurs communautaires, religieux et traditionnels dans cette dynamique où les volontaires des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, en lien avec la Croix-Rouge française, auront un rôle à jouer dans le soutien de la société changements induits par ce programme communautaire et médical.

Les actions mises en œuvre dans le cadre de ce programme contribueront, selon les responsables de ce projet qui ont produit une présentation à l’attention des participants, à “ l’amélioration des compétences et les changements de comportement des professionnelles en soins en sur le respect des personnes, la diffusion des connaissances des populations sur la procréation et les pratiques dangereuses telles que le mariage précoce, l’excision et la violence sexiste, les changements de perception des hommes et des femmes pour faciliter l’accès social à la contraception, l’éducation des jeunes filles, la réduction des mariages et grossesses chez les adolescentes ”.

Le projet PROGRESS interviendra dans le département de Tanout pour atteindre les communes de Gangara, Olléléwa et Tanout.

Il étendra ses activités au niveau de 15 CSI, de l’hôpital de district de Tanout et de 30 villages des communes susmentionnées.

Les agents de santé du District Sanitaire de Tanout bénéficieront du renforcement des capacités relationnelles et des compétences techniques et psychosociales des professionnels de santé basé sur une prise en charge respectueuse des femmes et de leurs proches, des volontaires de la Croix-Rouge nigériane seront formés aux techniques de «animation de clubs de mères pour la mise en place d’initiatives communautaires.

Le projet vise à mettre en place une mise à niveau de la plate-forme technique à travers la fourniture d’équipements médicaux au CSI.

Le secrétaire général du gouvernorat de Zinder qui a présidé la cérémonie d’installation du projet PROGRESS a rendu un hommage sincère à l’AFD, qui soutient la Croix-Rouge française et la Croix-Rouge nigériane dans leurs efforts quotidiens pour contribuer à l’amélioration de la qualité. prendre soin des populations du Niger en général et de celles de la région de Zinder en particulier.

Il a affirmé verbalement le soutien des autorités administratives et coutumières ainsi que la mobilisation communautaire pour soutenir le projet PROGRESS sur la voie du succès.

La chef de la délégation de la Croix-Rouge française, Mme Attro koisia Nicole, a indiqué que plusieurs projets financés par ses partenaires sont en cours dans la région pour améliorer les conditions de santé des populations de la région.

Pour aller de l’avant, a-t-elle déclaré, l’engagement, la disponibilité et le soutien des autorités à tous les niveaux de responsabilité – du niveau central au niveau régional sont nécessaires.

Elle a invité tous les partenaires en charge de la mise en œuvre de ce projet à “travailler en synergie pour améliorer la qualité des soins pour les populations du département du Tanout et combler les lacunes identifiées”.

«Notre souhait le plus ardent est de permettre aux populations de Tanout d’avoir accès à des soins de qualité», a-t-elle insisté.

Le secrétaire général de la Croix-Rouge nigériane a axé son intervention sur la diffusion des connaissances à travers le projet PROGRESS à travers l’utilisation des services de santé pour réduire la mortalité néonatale, promouvoir le changement de genre et de comportement au sein des communautés. de base.

Le Préfet de Tanout, dans son discours a salué, au nom des populations de son département, le projet PROGRESS qui bénéficiera de l’appui de toutes les parties prenantes pour atteindre les résultats escomptés.

Les participants à l’atelier de lancement des activités de ce projet ont été informés des activités multisectorielles menées par la Croix-Rouge nigériane dans tout le pays en général et dans la région de Zinder en particulier, depuis plusieurs décennies, qui ont apporté des changements qualitatifs dans la vie. des populations des villes et des profondeurs du Niger.

Ont assisté à cette cérémonie le chef de la délégation de la Croix-Rouge française, Mme Attro Koisia Nicole, la secrétaire générale de la Croix-Rouge nigériane, les autorités administratives et coutumières du département de Tanout, les responsables sanitaires régionaux et départementaux et les représentants des bénéficiaires.

HereNiger avec ANP



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici