S’assurer du bon déroulement de cette opération dans la capitale – Le Sahel

0
25


Sharing is caring!

À l’Hôpital Général de Référence, la délégation a suivi les explications fournies par les responsables de cet hôpital. C’est ainsi que le directeur médical de HGR chargé de la vaccination et réanimation Covid-19, Dr Foumkoye G. Adamou a indiqué que depuis le début de cette vaccination, il y a près d’un mois, environ 2.224 personnes ont reçu leur première dose dont 1.104 parmi elles ont reçu leur seconde dose, soit 57%. Il a espéré que d’ici la fin de la semaine l’ensemble de ceux qui ont reçu la première auront leur deuxième dose. Par contre, «pour Astra Zeneca, débuté ce lundi, c’est une dizaine de volontaires qui ont été vaccinés», a dit Dr Foumkoye G Adamou. Selon lui, cela s’explique par la jeunesse de notre population. Le Directeur médical de l’HGR dit espérer qu’avec la sensibilisation la population viendra se faire vacciner. Notons que notre pays s’est doté de deux doses de vaccin à savoir le vaccin Astra Zeneca destiné à la tranche de 55 ans à plus et Sinopharm pour les personnes de 18 ans à plus.

Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires Sociales, Dr Idi Illiassou Maïnassara, a dit avoir constaté l’engouement pour la vaccination qui s’est traduit par de files d’attentes. Il a précisé que 29 sites de vaccination sont prévus au niveau de la capitale notamment dans les quartiers, des services et institutions, des sites communautaires (dans les quartiers) et les deux vaccins précités sont positionnés au niveau de ces centres. C’est pourquoi, le ministre en charge de la santé a invité la population à se rendre aux sites les plus proches pour se faire vacciner. Dr Idi Illiassou Maïnassara a salué les partenaires pour leur soutien au gouvernement dans la mise en œuvre de ce plan de vaccination. Il a relevé le sacrifice consenti par le gouvernement dans l’acquisition de ces produits, tout en précisant que l’objectif est de parvenir à une immunité collective.

Pour sa part, la représentante de l’OMS au Niger Dr Anya Blanche a dit que la vaccination fait partie de la stratégie de lutte contre la Covid-19 non seulement au Niger mais aussi dans le monde entier. «Avec le respect des principes édictés, l’on peut parvenir à des bons résultats», a-t-elle expliqué. Dr Anya Blanche a félicité les autorités du Niger pour avoir pris à bras le corps cette préoccupation dès le début. Ce qui a permis au Niger d’être parmi les premiers pays à recevoir des vaccins.

De son côté, le représentant de la société civile, Moustapha Kadi a remercié le ministre en charge de la santé pour cette initiative qui implique plusieurs acteurs dans cette campagne de vaccination contre la Covid-19. «Je figure parmi les Nigériens qui ont déjà reçu leur deuxième dose. Et aujourd’hui, je me porte bien», a-t-il témoigné.

Le gouverneur de la région de Niamey, le chargé d’Affaires de l’ambassade de Luxembourg au Niger, la coordonnatrice des SNU au Niger, la directrice du Bureau  sous régional pour l’Afrique  de l’Ouest  de la Commission Economique des Nations-Unies pour l’Afrique (CEA), ont salué cette initiative tout en invitant la population à se protéger contre cette maladie à travers la vaccination.

 Mamane Abdoulaye(onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici