Sensibiliser les acteurs du secteur privé sur les modalités du fond d’appui – Niger Inter

0
54


 

Une rencontre d’information et de sensibilisation s’est tenue ce jeudi 18 mars 2021 à Niamey, entre les responsables du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) et les acteurs du secteur privé. Il est question d’outiller les secteurs privés de formation professionnelle et technique ainsi que les groupements féminins de formation, au sujet des modalités d’appui du fond.

C’était en présence du Secrétaire Général du ministère de l’enseignement professionnel et technique Monsieur Issaka Hassan Djingo, le  chargé de projet PRODEC  Dr Yahaya Aoula, la directrice en charge du secteur privé au ministère de l’enseignement professionnel au Niger, Madame Indo Amadou ainsi que plusieurs  participants.

Initié par le ministère des enseignements professionnels et techniques, le PRODEC œuvre dans l’accompagnement et l’appui au secteur privé de formation ainsi qu’aux groupements féminins de formation. Ainsi donc, cet atelier vise à vulgariser avec les acteurs de la formation professionnelle, les orientations et les modalités de mise en œuvre du fonds d’appui au secteur privé.

Dans le discours d’ouverture qu’il a livré, le Secrétaire Général du ministère de l’enseignement professionnel et technique (MEPT) Monsieur Issaka Hassan Djingo a indiqué que ‹‹ la contribution du secteur privé à l’atteinte des objectifs de l’enseignement et de la formation professionnels et techniques est primordiale, et surtout l’apport de la femme dans le développement de toute nation ››. Pour bénéficier de l’appui du projet PRODEC, celui-ci rappelle aux acteurs concernés à ‹‹ s’inscrire dans les objectifs du PRODEC et à développer des enseignements dans les secteurs prioritaires identifiés tels que la construction, l’agro-industrie, les cuirs et peaux, les métiers spécifiques aux femmes ››.

Au menu de cette journée de rencontre d’information, la présentation du dispositif d’appui au secteur privé et ses objectifs, la présentation et l’explication des modalités de mise en œuvre de l’appui au secteur privé et enfin la présentation et l’explication du dossier de candidature suivies des échanges. Un programme bien chargé pour permettre aux acteurs du secteur privé d’avoir une idée claire sur ce fonds d’appui. C’est pourquoi le chargé de l’unité de coordination du PRODEC, Dr Yahaya Aoula invite les acteurs à une bonne compréhension du mécanisme d’accès au fonds d’appui au secteur privé du PRODEC ‹‹ pour une consommation efficace et efficiente dudit fonds››.

Il faut dire que le fonds d’appui, objet de cet atelier résulte de l’étroite et franche collaboration entre le MEPT et son partenaire technique et financier, l’Association Internationale de Développement (IDA) de la Banque Mondiale. Aussi le PRODEC constitue un moyen efficace d’insertion et de maintien des jeunes dans la ville active, par le développement de leurs compétences professionnelles et techniques.

 Par ailleurs, le succès de la mise en œuvre de la première phase du PRODEC a incité le bailleur de fonds, en l’occurrence la Banque Mondiale à octroyer un financement additionnel, prolongeant ainsi les activités du PRODEC jusqu’en 2022 puis 2023. Pour ce financement additionnel, il est non seulement prévu de restructurer des établissements de la formation professionnelle du secteur public notamment 20 centres de formation aux métiers (CFM), repartis dans toutes les régions du pays, les centres de formation des jeunes agriculteurs de Kéguel à Maradi et Bélindé à Dosso et le pôle mécatronique du CFPT de Niamey, mais également d’appuyer des associations et structures privées œuvrant dans le domaine  de la formation professionnelle.

Koami Agbetiafa





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici