Soutenir la jeune génération dans l’apprentissage – Le Sahel

0
44


Partager c’est aimer!

L’association des anciens des années 80 du CEG5 de Niamey appelée USRA a organisé le 4 juin dans cet établissement, une cérémonie d’accueil d’un laboratoire rénové équipé d’une cinquantaine de tabourets. C’est le directeur du CEG5, Liman Moustapha Boukar, qui a reçu l’équipement des mains du vice-président de l’USRA, le Dr Ousmane Zaneidou. Cette action de l’association vise à permettre aux étudiants de suivre des exercices pratiques dans des conditions acceptables et à soutenir le bon fonctionnement de cette école.

Cette action de l’association des anciens élèves du CEG5 de Niamey dans les années 80 marque sa contribution au soutien des efforts que l’Etat déploie en permanence au niveau national pour garantir une éducation de qualité aux enfants nigériens. Les membres de l’USRA expriment également leur gratitude et leur gratitude envers cette école qui les a accueillis dans leur jeunesse. Pour les responsables de la promotion dans les années 80, ces actions ne font que commencer, d’autres actions sociales sont prévues en fonction des besoins du CEG 5. «Il y a 40 ans nous étions comme vous, de tout le Niger, réunis dans ce centre considéré comme un creuset d’unité nationale qui rassemble tous ceux qui ont choisi de suivre le cycle franco-arabe “, a déclaré aux étudiants le président de l’association des anciens étudiants des années 80 du CEG5, M. Mahamane Hadi Mahamane.

Il s’est félicité du fait que grâce à l’éducation reçue, de nombreux membres de cette association occupent désormais des postes élevés dans l’administration nigérienne. L’actuel ministre de l’Industrie, M. Mallam Zaneidou Amirou présent à la cérémonie est le fruit de cette école. C’est pourquoi, M. Mahamane Hadi Mahamane a exhorté les étudiants à persévérer davantage dans leur apprentissage, leur disant que l’avenir leur réserve une bonne surprise grâce à ce double enseignement qu’ils reçoivent, c’est-à-dire le français et l’arabe. Le président de l’association a exprimé l’espoir qu’un jour, un président de la République émergerait de cette école. Il a déclaré que le cadre a été créé pour promouvoir l’entraide, soutenir les élèves et assurer le bon fonctionnement de l’école.

Très ému par cette marque de reconnaissance et de solidarité, le directeur du CEG5 de Niamey, Liman Moustapha Boukar, au nom du personnel et des étudiants dudit établissement, a exprimé sa gratitude à tous les membres de l’association USRA composés d’anciens étudiants du CEG5 des années 80. «Grâce à cette association et à ses illustres membres, notre laboratoire a été rénové puis équipé d’une cinquantaine de tabourets. De même, quatre climatiseurs ont été rénovés, des kits de lavage des mains et des masques de protection ont été mis à la disposition de toute l’école dans la lutte contre Covid-19 », a-t-il déclaré. “Vous êtes certainement parmi les plus vulnérables mais avec beaucoup de potentiel à exploiter. Seule notre bonne volonté accordée à nos actions nous conduira au Niger dont nous rêvons tous, c’est-à-dire un pays prospère, un havre de paix où nous aimerions tous vivre aujourd’hui et demain “, a-t-il déclaré. conclu.

Mamane Abdoulaye (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici