Sport/ Badminton :La FENIBAD lance le programme «Shuttle Time» pour la promotion et le développement du Badminton au Niger – Le Sahel

0
66


Partager c’est aimer!

La fédération nigérienne de Badminton (FENIBAD) a lancé, samedi dernier à partir de la ville de Dosso, le programme Shuttle Time. Il s’agit d’un programme initié par  la fédération mondiale de Badminton et mis en œuvre par les fédérations-pays pour la promotion et le développement de ce sport peu connu du grand public dans certains pays dont le Niger.  Shuttle Time vise à former cent (100) maitres d’éducation physique et sportive (EPS) dans six (6) des huit (8) régions du Niger à savoir Diffa,  Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéri et Zinder.

La formation  d’une durée de deux jours (samedi-dimanche)  est  simultanément offerte aux éducateurs physiques de Dosso, de Tahoua et de Tillabéri pour la première phase. Elle a réuni soixante-cinq (65) bénéficiaires qui ont été initiés à ce sport.  S’en suivront les régions de Diffa, Maradi et Zinder pour la seconde phase. L’objectif de ce programme est d’initier les éducateurs physiques du secondaire au badminton pour qu’à leur tour, ils le transmettent aux jeunes nigériens et  créent de l’émulation autour de ce sport olympique. Au regard du potentiel dont dispose le Niger, le badminton peut au même titre que le Taekwondo faire des champions.

A Dosso, la formation Shuttle Time a mobilisé 25 enseignants et enseignantes d’EPS  qui ont pris d’assaut le terrain du CEG 1 de Dosso à l’invitation de la ligue régionale dirigée par M Idrissa Adamou. La mobilisation massive a surpris le président de la jeune fédération de badminton M Abdoulaye Hassane qui, au vu de l’engouement, s’est exclamé que la fédération n’a pas eu tort de choisir Dosso pour lancer les activités du programme Shuttle Time, saluant au passage le bureau de la ligue régionale qui, dès son installation, est restée très active en dépit du peu de moyens dont elle dispose. Il a salué aussi les maitres d’EPS pour l’intérêt qu’ils ont porté à  cette formation, tout en les rassurant que le formateur est un entraineur de haut niveau et qu’il y a des opportunités à saisir par les éducateurs physiques dans cette discipline sportive inscrite aux jeux olympiques en 1992.

M Abdoulaye les appelé à la persévérance pour la pratique de badminton et sa promotion à Dosso en particulier et au Niger en général. «C’est une discipline de l’avenir, croyez-moi et transmettez-la à vos élèves en espérant que les jeunes que vous aurez encadrés seront compétitifs dans les tout prochains mois», a-t-il déclaré. La même formation se déroule à Tahoua et à Tillabéri et la fédération souhaite avoir des équipes dynamiques dans les régions en vue de créer une équipe nationale qui défendra les couleurs du Niger dans les compétitions internationales. Le badminton fait partie  des cinq disciplines sportives les plus pratiquées au plan  mondial et le Niger entend bien être dans le concert des Nations qui gagnent.

Zabeirou Moussa(onep)

 Sport/ Badminton :La FENIBAD lance le programme «Shuttle Time» pour la promotion et le développement du Badminton au Niger

La fédération nigérienne de Badminton (FENIBAD) a lancé, samedi dernier à partir de la ville de Dosso, le programme Shuttle Time. Il s’agit d’un programme initié par  la fédération mondiale de Badminton et mis en œuvre par les fédérations-pays pour la promotion et le développement de ce sport peu connu du grand public dans certains pays dont le Niger.  Shuttle Time vise à former cent (100) maitres d’éducation physique et sportive (EPS) dans six (6) des huit (8) régions du Niger à savoir Diffa,  Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéri et Zinder.

La formation  d’une durée de deux jours (samedi-dimanche)  est  simultanément offerte aux éducateurs physiques de Dosso, de Tahoua et de Tillabéri pour la première phase. Elle a réuni soixante-cinq (65) bénéficiaires qui ont été initiés à ce sport.  S’en suivront les régions de Diffa, Maradi et Zinder pour la seconde phase. L’objectif de ce programme est d’initier les éducateurs physiques du secondaire au badminton pour qu’à leur tour, ils le transmettent aux jeunes nigériens et  créent de l’émulation autour de ce sport olympique. Au regard du potentiel dont dispose le Niger, le badminton peut au même titre que le Taekwondo faire des champions.

A Dosso, la formation Shuttle Time a mobilisé 25 enseignants et enseignantes d’EPS  qui ont pris d’assaut le terrain du CEG 1 de Dosso à l’invitation de la ligue régionale dirigée par M Idrissa Adamou. La mobilisation massive a surpris le président de la jeune fédération de badminton M Abdoulaye Hassane qui, au vu de l’engouement, s’est exclamé que la fédération n’a pas eu tort de choisir Dosso pour lancer les activités du programme Shuttle Time, saluant au passage le bureau de la ligue régionale qui, dès son installation, est restée très active en dépit du peu de moyens dont elle dispose. Il a salué aussi les maitres d’EPS pour l’intérêt qu’ils ont porté à  cette formation, tout en les rassurant que le formateur est un entraineur de haut niveau et qu’il y a des opportunités à saisir par les éducateurs physiques dans cette discipline sportive inscrite aux jeux olympiques en 1992.

M Abdoulaye les appelé à la persévérance pour la pratique de badminton et sa promotion à Dosso en particulier et au Niger en général. «C’est une discipline de l’avenir, croyez-moi et transmettez-la à vos élèves en espérant que les jeunes que vous aurez encadrés seront compétitifs dans les tout prochains mois», a-t-il déclaré. La même formation se déroule à Tahoua et à Tillabéri et la fédération souhaite avoir des équipes dynamiques dans les régions en vue de créer une équipe nationale qui défendra les couleurs du Niger dans les compétitions internationales. Le badminton fait partie  des cinq disciplines sportives les plus pratiquées au plan  mondial et le Niger entend bien être dans le concert des Nations qui gagnent.

Zabeirou Moussa(onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici