Tashar Pantchoss – Le Sahel

0
73


Partager c’est aimer!

Abdourahamane Nouhou dit Pantchoss est un ancien caporal des forces armées nigérianes dans lequel il a travaillé comme chauffeur. S’il est connu et même reconnu à Zinder, ce n’est pas pour un exploit d’armes. C’est que cet homme, né en 1953 à Méhana (village du département de Téra dans la région de Tillabéri), ​​a fondé en 1988 … un marché à Zinder.

Connu sous le nom de Tashar Pantchos ou littéralement «gare de Pantchoss», ce marché est situé en face de la brigade des douanes de Zinder. Au départ, ce sont les femmes des villages environnants qui vendent des produits locaux (chou, salade, tomates, poivrons, fruits, etc.) ainsi que des poulets et des pintades. Plus tard, les hommes sont entrés sur le marché – ce qui l’a fait exploser.

Sur le marché de Pantchoss, nous jouons “Smart, smart and a half”, du moins au début. En effet, explique Pantchoss, les premiers commerçants se sont arrêtés ici pour ne pas avoir à acheter ou louer une place de vendeur sur le grand marché “Dolé” de Zinder ou pour éviter de payer les taxes du marché. Les prix de leurs produits étant ainsi «cassés», les consommateurs avertis s’y sont rendus. Sentant la menace pesant sur leur entreprise, les commerçants tordus du marché Dolé sont venus au marché Pantchoss pour acheter les produits pour les revendre à un prix élevé. La libéralisation a donc traversé le marché du Pantchoss au grand dam des consommateurs sur les petites bourses…

Abdourahamane Nouhou dit que Pantchoss est passé à autre chose: il est gardien de nuit au Cercle du mess de la garnison Zinder. Marié à une femme et père de dix enfants vivants, il a néanmoins continué à fréquenter “son” marché.

Sani Soulé Manzo,

Envoyé spécial à Zinder



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici