Un appel à la sensibilisation aux méfaits du tabagisme et à l’exposition à la fumée de tabac – Le Sahel

0
209


Partager c’est aimer!

Le Niger, comme la communauté internationale, a célébré le 31 mai 2020, la Journée mondiale sans tabac. À cette occasion, le ministre de la Santé publique, le Dr Idi Illiassou Mainassara a délivré un message dans lequel il a invité toutes les couches sociales, en particulier les jeunes, à prendre conscience des risques posés par le tabagisme et l’exposition à la fumée de tabac sur notre bien-être.

Dans son message, le ministre de la Santé publique a précisé que cette année, la célébration de la Journée mondiale sans tabac coïncide avec la crise sanitaire mondiale liée au coronavirus ou pandémie de covid-19. Cette nouvelle pandémie, d’une rare gravité que l’humanité a connue, continue de faire de nombreuses victimes à travers le monde en général et au Niger en particulier. Selon un examen des études menées par des spécialistes de la santé publique en avril 2020, les fumeurs sont plus susceptibles de développer des complications graves de Covid-19 que les non-fumeurs.

Selon le Dr Idi Illiassou Mainassara, une enquête nationale réalisée par l’Institut national de statistique en 2016, la prévalence du tabagisme au Niger est de 6,6%. Ce taux est de 10,7% pour les hommes et de 1,5% pour les femmes. La même enquête révèle que la prévalence est de 7,7% dans la tranche d’âge 45-64 ans. Chez les 15-24 ans, il est de 5,1%. En ce qui concerne le tabac sans fumée, la prévalence globale est de 7,8%. Chez les hommes, il est de 9,6% et 5,7% chez les femmes. “Ces chiffres nous interpellent tous, en particulier dans ce contexte de pandémie de Covid-19”, a-t-il déclaré.

Pour le ministre de la Santé publique, le tabagisme est un facteur de risque important pour les maladies non transmissibles telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies respiratoires et le diabète. De plus, les personnes souffrant de ces pathologies sont plus susceptibles de développer une maladie grave si elles sont infectées par le virus Covid-19. Le Dr Idi Illiassou Mainassara a précisé que les pandémies de tabac et de covid-19 sont les deux faces d’une même médaille et que leurs conséquences, incommensurables, vont bien au-delà de la dimension sanitaire. Ils affectent tous les domaines et n’épargnent aucun secteur.

Pour ce faire, “les autorités de la 7e République n’épargnent aucun effort pour faire de la santé des Nigériens la priorité de leurs priorités”, a-t-il déclaré. “La pandémie de Covid-19, loin de saper notre détermination, devrait nous inspirer d’optimisme en tirant les leçons de ce triste épisode de notre histoire de la santé tout en les transformant en opportunités”, a noté le ministre de la Santé publique. . “Cesser de fumer peut être une alternative crédible pour réduire le risque de maladies cardiovasculaires, de maladies respiratoires, de cancer et même de convoitise-19 pour les fumeurs et leur entourage”, a déclaré le Dr Idi Illiassou Mainassara.

Yacine Hassane (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici