Un combat entre le président de la République et celui de l’Assemblée en Somalie? La propagande !

0
97


Le samedi 15 août, une internaute togolaise, Magloire Bolouvi, a contacté la rédaction d’Observateurs de France 24 sur WhatsApp pour alerter sur cette vidéo.

Message envoyé à la rédaction d’Observateurs de France 24 le samedi 15 août. Capture d’écran.

Il explique pourquoi les messages qui l’utilisent sont faux:

Je m’abonne à de nombreuses pages et comptes sur WhatsApp et sur les réseaux sociaux et je reçois souvent des informations virales, dont beaucoup de “fake news”. Donc, je fais très attention à ce que je vois sur Internet. J’ai repéré cette vidéo la semaine dernière et j’ai vu qu’elle avait suscité beaucoup de réactions: il y avait beaucoup de commentaires, de “j’aime”. Mais elle semblait un peu irréaliste.

J’ai inspecté la vidéo et j’ai vu cette ligne sur le panneau devant les deux hommes: “Golaha Wakiilada” et j’ai vu que cela signifiait “la Chambre des représentants”. De plus, mes résultats de recherche en ligne pour ces mots faisaient référence au Somaliland. Le drapeau semble également correspondre à celui du Somaliland. Cette région somalienne s’est déclarée indépendante de la Somalie en 1991, même si le Somaliland n’est pas reconnu par la communauté internationale.

Le signe et le drapeau, éléments repérés par notre Observateur pour vérifier la vidéo. Capture d’écran.

Sur YouTube, j’ai recherché les mots “Golaha Wakiilada” et “fight”, qui signifie “fight” en anglais. J’ai pu détecter une vidéo qui correspondait à celle que j’avais vue sur les réseaux: elle est dans une version longue datée de septembre 2015. La vidéo publiée sur les réseaux sociaux n’est donc pas nouvelle.

Ensuite, j’ai fait des recherches sur les membres de la Chambre des représentants du Somaliland pour localiser les personnes dans la vidéo. J’ai pu identifier que les hommes en question sont Abdirahman Mohamed Abdillahi, président de l’Assemblée nationale à l’époque et Bashe Mohamed Farah, vice-président, qui lui succédera en 2017. J’ai à mon tour partagé cette vérification en groupes.

Je pense que les gens l’ont publié pour montrer que les politiciens africains sont «sans moralité». Mais je dis toujours à mes amis: lorsque vous voyez des informations sensationnelles comme celle-ci, essayez de vérifier avant de commenter et de partager.

Recherchez des mots clés sur YouTube. Capture d’écran.

Un combat lié à la gestion des réservoirs de carburant

Selon le correspondant de l’AFP en Somalie, cité par AFP Factual, l’altercation a eu lieu après un différend sur une motion concernant la gestion des réservoirs de carburant dans le port de Berbera, au Somaliland. L’article explique: “Le président de l’Etat séparatiste a initialement engagé une entreprise pour gérer ces réservoirs, mais le Parlement a par la suite annulé la décision du chef de l’Etat”.

Plusieurs législateurs ont alors déposé une motion pour renverser cette décision du Parlement, mais le président de l’Assemblée nationale a déclaré que le débat était clos. Le vice-président, toujours selon nos confrères de l’AFP, a alors pris le micro pour demander la poursuite des discussions, qui ont conduit au combat. Des articles, dont celui-ci en langue somalienne publié en septembre 2015, ont également documenté l’incident.

Si comme notre Observateur vous souhaitez envoyer l’un de vos chèques, ou nous demander de vérifier une photo ou une vidéo, vous pouvez nous contacter par le moyen de votre choix ci-dessous:



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici