un généreux opérateur économique est parti … – L’innovation au service de l’information pour mieux informer.

0
145


Zakou Djibo dit Zakaï, homme politique et opérateur économique, né en 1965 à Ouallam, bien connu des Nigériens, ne l’est plus. Il est décédé dans la nuit du mardi au mercredi 22 avril 2020 à Niamey des suites d’une longue maladie. Né dans le département de Ouallam, feu Zakou Djibo a vite compris que le monde appartient à ceux qui savent se battre.

Au cours de sa vie, il a noué des relations pour s’établir dans l’environnement socio-économique et politique. “Cela lui a permis de comprendre le monde des affaires et de la politique, ainsi que la nature de l’homme”, a expliqué Elhadji Issoufou Saidou dit Tinni, l’un de ses collaborateurs et comptable des Établissements d’amitié.

L’opérateur économique avait su construire sa propre personnalité et cultiver son esprit dans tous les contextes politiques et partisans.

En effet, Zakaï était dans tous les combats pour défendre les intérêts de sa base qui l’avait soutenu dans la vie politique jusqu’à ce qu’il devienne député national sous la Ve République sous la circonscription de Ouallam sous la bannière du Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD- Nassara).

Le politicien et opérateur économique a également connu des bouleversements politiques avec les marchés publics qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le paysage politico-économique du Niger. Après le coup d’État du 10 février 2010, il a rejoint le parti du Mouvement Démocratique du Niger pour une Fédération Africaine (MODEN FA LUMANA), qui s’est classé troisième aux élections générales d’avril 2011.

Une alliance composée de son parti et de celui du candidat du Parti nigérian pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Taraya) est formée et a remporté les élections à l’issue desquelles Zakaï a été élu député national sous la bannière du parti MODEN FA LUMANA avant démissionner en 2013.

Après un peu plus de deux ans, l’alliance s’est rompue et Zakaï a refusé de rejoindre l’opposition. Il est ensuite retourné au PNDS-Tarayya.

Il a même organisé un rassemblement à Niamey pour contester le choix de ses amis politiques de LUMANA qui ont choisi de se rendre dans l’opposition. Au cours de cette rencontre, Zakaï avait réaffirmé son appartenance au mouvement présidentiel et son soutien aux options et choix politiques pour le développement du programme Renaissance du président de la République.

Zakaï est connu pour ces qualités, dont la générosité. En effet, de son vivant, il n’a cessé d’initier et de mettre en œuvre des actions en vue de satisfaire les besoins alimentaires des populations de Zarmaganda et de favoriser l’employabilité des jeunes dans les secteurs productifs de l’économie de sa localité. C’était un militant engagé de son parti. Il était apprécié de tous pour sa simplicité et son dévouement. Zakaï sillonne les villages et hameaux de sa région pour apporter aide, soutien et réconfort aux populations. Il a distribué de la nourriture pour les plus vulnérables et des centaines de motos aux jeunes qu’il voulait soutenir dans leur engagement à promouvoir le travail. Zakou Djibo est impliqué dans la religion de l’Islam où il a soutenu les fidèles pendant les mois bénis du Ramadan.

Le regretté Elhadj Zakou Djibo dit Zakaï, dont le nom est si chanté par l’artiste Mali Yaro avec la chanson phare “Zakaï Bouli Kourgné Ma kaani”, est parti une fois pour toutes, laissant derrière lui des veuves et 11 enfants, dont 5 filles.

Par Seini Seydou Zakaria (ONEP)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici