Un haut dirigeant de PIC s’acharne sur l’investissement d’Ayo

0
64


La Public Investment Corporation a mis fin au contrat de travail du directeur exécutif des investissements cotés Fidelis Madavo, a-t-elle annoncé lundi dans un communiqué.

Madavo a été suspendu le 22 janvier 2019 sur la base d’un rapport préliminaire sur l’investissement du PIC dans Ayo Technology Solutions, avait précédemment indiqué Fin24.

Le PIC a délibérément décidé de souscrire l’intégralité du placement d’actions privées d’AYO avant sa cotation fin 2017 avec une injection de R4,3 milliards, malgré les inquiétudes internes selon lesquelles il était surévalué. Madavo faisait partie des employés impliqués dans des irrégularités identifiées dans une enquête PIC interne sur l’investissement de la société dans Ayo en 2017.

“Le rapport préliminaire avait indiqué que la gouvernance et les processus d’approbation du PIC n’avaient pas été respectés lors de la conclusion de la transaction. Dès réception du rapport préliminaire, le PIC a engagé une procédure disciplinaire contre M. Madavo, qui était présidé par un président indépendant, qui est également un avocat principal.

“Après des représentations du CIP et de M. Madavo, le président a recommandé que M. Madavo soit relevé de ses fonctions pour faute grave”, a déclaré lundi le CIP.

Le conseil d’administration a salué la décision et l’a considérée comme “une étape importante vers les efforts visant à rétablir un comportement éthique et une bonne gouvernance d’entreprise”, a ajouté le communiqué.

Madavo avait précédemment déclaré à la commission d’enquête chargée de sonder la gouvernance et l’investissement au PIC que la transaction AYO avait eu lieu lorsqu’il était hors du pays, a rapporté Fin24. Le président Cyril Ramaphosa a annoncé l’enquête à la mi-août 2018, à la suite d’allégations de mauvaise gestion et de mauvaise gouvernance.

“Je n’étais pas là, mais en tant que chef de division, j’ai été suspendu”, a déclaré Madavo.

Le gestionnaire de portefeuille adjoint Victor Seanie a déclaré à Fin24 en octobre 2019 – un jour après qu’un processus disciplinaire l’avait reconnu coupable d’avoir “enfreint les politiques internes du PIC dans les décisions d’investissement” qu’il était le “gars de l’automne”. Seanie avait été suspendu avec Madavo.

L’ancien PDG Dan Matjila a démissionné du PIC. Il a lui aussi nié les actes répréhensibles concernant l’accord AYO.



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici