Un usage caricatural de la sécurité au niger, par la France… – L’innovation au service de l’information pour mieux informer.

0
66


Cette façon de peindre notre cher pays, le Niger, par le Quai d’Orsay doit faire appel à la conscience de chaque Nigérien jaloux et soucieux de l’avenir de notre pays.

En général, ce type d’avis aux ressortissants français est donné par la voie diplomatique dans un langage diplomatique très discret et courtois.
Cette fois, le Quai d’Orsay et la presse française présentent de manière caricaturale l’ensemble du Niger comme un lieu déconseillé aux Français. L’ensemble de la carte du Niger est ainsi peinte en rouge pour démontrer la dangerosité du pays.
Cette façon de faire en République française suscite en nous cette première réflexion.

Ce dessin animé a des objectifs non reconnus, ce message doit être transformé en une opportunité de faire face à la situation.

I / La caricature a des objectifs cachés:

La caricature sécuritaire de notre pays est faite à des fins de menaces et de discrédit de notre pays.

Tout d’abord, nous avons l’impression que la diplomatie française ne met plus de «gants» pour décrire la situation sécuritaire qui prévaut dans notre pays, conformément à son habitude traditionnelle dans de telles circonstances.

Il est vrai que toutes les régions de notre pays connaissent aujourd’hui des difficultés liées à l’insécurité récurrente causée par des éléments terroristes.

Malgré cette situation désastreuse, nos forces de défense et de sécurité s’acquittent de leur noble mission avec honneur et courage.
Aucune partie de notre territoire national n’est occupée.

La diplomatie française aurait dû expliquer les vraies raisons de cette dégradation du climat sécuritaire dans notre pays avant de faire une telle caricature.

Ce n’est plus un secret pour personne que ce phénomène s’était aggravé depuis l’intervention déclenchée par la France, par l’OTAN en Libye, avec la destruction de l’Etat libyen, les arsenaux de guerre libyens avaient été retrouvés entre les mains de terroristes installés dans le nord du Mali et qui sèment la terreur dans les pays du SAHEL.

La France a donc une grande part de responsabilité dans la crise sécuritaire actuelle, au Niger en particulier et dans les pays du SAHEL en général.

À quoi servent ces drones de surveillance s’ils n’ont pas vu les dangers venir?

Maintenant que les choses sont ainsi caricaturées sur cette carte du Niger en rouge, il serait hautement souhaitable que le peuple souverain du Niger repense ses relations de coopération en matière de défense et de sécurité avec certaines grandes puissances, il pourrait être envisagé d’explorer les possibilités de conclure d’autres accords de coopération militaire avec certains pays européens ou asiatiques plus aptes à nous aider à sécuriser efficacement notre territoire tout en respectant nos valeurs socioculturelles.

Ainsi, les nouveaux accords de coopération militaire, avec d’autres pays amis qui prendront en compte nos intérêts, pourraient effectivement nous être utiles pour la fourniture de matériel pour la protection et la surveillance de notre territoire et pour la formation des troupes. En effet, cette manière de décrire le Niger, par la France préfigure de mauvais augure, on a l’impression que la France serait arrivée d’une part à ses limites ou d’autre part, mettrait en œuvre un plan de déstabilisation de notre pays notamment et la région SAHEL, en général, pour des raisons de géopolitique et de géostratégie.

II / Ce message tendant à déstabiliser le niger doit se transformer en opportunité de progrès:

Ce message peut nuire aux relations économiques internationales que le Niger entretient avec les autres pays du monde.

De nombreux pays dans le monde risqueraient de suivre les traces de la France et de conseiller également à leurs ressortissants de ne pas se rendre au Niger, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur notre économie essentiellement extravertie.

Ce message pourrait également être vu comme un moyen de faire chanter notre pays pour le pousser à accepter une position qui cadre avec la géopolitique et la géostratégie telles que conçues par Quai d’Orsay.

Ce message fort et significatif adressé à notre pays doit être transformé en une formidable opportunité de prise de conscience collective nationale afin de prendre notre destin en main.

L’heure n’est plus aux invectives inutiles entre les partis politiques d’opposition, la société civile et les partis politiques au pouvoir, l’heure doit être aux réflexions majeures pour sortir notre pays de ce bourbier d’insécurité dans lequel il se trouve.

Une trêve dans cette «guerre de guerre» politique et les conflits sociaux est essentielle pour faire la paix pour les courageux, afin de faire face à l’essentiel, la survie de notre pays en tant qu’Etat souverain.

Un conseil de la république, ou tout autre organe approprié, pourrait être convoqué pour débattre avec sérieux et objectivité des problèmes soulevés par ce message fort, codé de la république française à la place de la république nigérienne.
Nos spécialistes en stratégie devraient se pencher sérieusement sur la dissection de ce message afin d’offrir aux décideurs politiques un moyen de sortir de cette crise sécuritaire créée à partir de zéro pour continuer à nous envelopper dans une éternelle camisole de force.

La sécurité du Niger doit être une préoccupation de tous les Nigérians quelle que soit leur affiliation politique, la contribution de l’extérieur ne peut être qu’une contribution complémentaire à nos efforts.

C’est le Niger qui gagne et qui sauvegarde son intégrité territoriale.

Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici