Une action diplomatique forte pour une solution pour sortir de la crise au Mali

0
38


Publié dans Politique

Le président de la République, chef de l’Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a effectué hier une visite de travail et amicale à Bamako, au Mali, dans le cadre de la médiation initiée par la CEDEAO en vue de trouver une issue favorable à la crise sociopolitique qui secoue le Mali depuis juin dernier. Nous avons également noté la présence à Bamako des présidents Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, Macky Sall du Sénégal, Muhammadu Buhari du Nigéria et Nana Akufo-Addo du Ghana. Était également présent l’envoyé spécial de la CEDEAO pour la gestion de la crise malienne, l’ancien président nigérian Goodluck Jonhatan.

Cette visite au Mali des chefs d’État de la sous-région ouest-africaine intervient après le résultat plutôt controversé de la mission de médiation régionale conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, mandatée par la CEDEAO en vue de parvenir à un apaisement de la situation socio-politique crise qui gonfle au Mali depuis près de deux mois.

Ainsi, après les cérémonies d’accueil à l’aéroport Modibo Keita de Bamako, les cinq chefs d’État se sont entretenus avec le président Ibrahim Boubacar Keïta, puis avec l’imam Mahmoud Dicko, figure majeure du conflit, accompagnaient plusieurs dirigeants du Mouvement du 5 juin (M5- RFP), une coalition d’acteurs politiques, religieux et de la société civile, réclamant tous le départ du président IBK. Il appartenait aux cinq dirigeants de la sous-région de soutenir les efforts diplomatiques déjà entrepris et d’amener la puissance et l’opposition malienne à ratifier un accord pour mettre fin à la crise entre les deux parties en conflit.

Il est à noter que le Chef de l’Etat était accompagné lors de ce déplacement de M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens de l’Etranger et Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, Directrice adjointe du Cabinet du Président de la République .

Assane Soumana (onep)

24 juillet 2020
Source: http://www.lesahel.org/

Imprimer



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici