une star pour Paris en cas de victoire en Ligue des champions?

0
89



50 ans après sa création, le PSG a l’occasion d’écrire l’une des plus belles pages de son histoire ce dimanche en finale de Ligue des champions.

Contre le Bayern, le club de la capitale espère décrocher son premier titre de la compétition et rejoindre son grand rival marseillais sur la liste des vainqueurs de la C1. Reste à savoir si la direction d’Ile-de-France optera, comme celle de l’OM en 1993, pour une étoile au-dessus de son logo.

>> PSG-Bayern, c’est dimanche à partir de 21 ans sur RMC Sport 1

Certains supporters comme le judoka Teddy Riner en rêvent déjà avant l’issue de cette finale 8 à Lisbonne. “Il y a du stress, l’envie de gagner et enfin de voir une star dans ce maillot parisien, alors a jeté le double champion olympique pour RMC. Ils le méritent et ça attend depuis des années.”

L’OM et l’ASSE ont leurs étoiles

Fierté de Marseille, la star n’est pas obligatoire. Ni en France, ni ailleurs en Europe. En Ligue 1, seuls les clubs de Saint-Etienne et de Marseille ont un tel symbole sur leurs maillots. Pour le club marseillais, c’est la consécration de leur victoire en 1993 contre l’AC Milan (1-0) et l’aboutissement de plusieurs années au plus haut niveau pour l’équipe chère à Bernard Tapie.

Du côté des Worms, cependant, la star sur le maillot n’est pas un souvenir de la désillusion en C1, déjà contre le Bayern et les fameux poteaux carrés en 1976. Si le club saint-étienne porte fièrement une étoile c’est pour souligner sa record dans la ligue avec dix titres. Avec neuf sacres en Ligue 1, le PSG n’est plus très loin.

Le club des dix

En cas de victoire ce dimanche contre l’ogre bavarois, la direction du PSG aura donc un choix à faire. Imitez l’OM ou ne faites rien tout de suite et espérez un autre sacre en championnat inspiré par Saint-Etienne … et certains leaders européens. En Italie, et malgré deux sacres continentaux, la Juventus compte trois étoiles. Comme Sainté, les Turinois symbolisent leurs 36 titres de Serie A. Idem pour les deux rivaux milanais avec une étoile chacun en raison de leurs 18 couronnements nationaux.

Plus surprenante et rigoureuse est l’option prise par la Bundesliga. Contrairement à d’autres grands championnats, la D1 allemande a mis en place une règle très précise. Trois titres permettent de broder une étoile, cinq titres pour un second, dix pour le troisième et vingt trophées pour le quatrième. Champion 28 fois, un record outre-Rhin, le Bayern Munich ne porte que quatre étoiles sur sa tunique malgré ses cinq victoires en Ligue des champions.

Pas d’étoile pour le vrai ou le Big Four anglais

Avec un surnom comme les Galacticos, on s’attendrait à ce que le Real Madrid mette quelques étoiles sur son maillot. Avec 34 titres de Liga et détenteur du record de la Ligue des champions avec 13 victoires, les Merengues n’ont pas la moindre étoile sur leur logo. Pas plus que le Barça et ses cinq C1 au compteur.

En Angleterre aussi, les clubs ne semblent pas accorder une importance particulière à cette excentricité vestimentaire. Manchester United, Liverpool, Manchester City n’ont pas d’étoiles sur leurs maillots. Même le Chelsea de Roman Abramovich, après avoir couru pendant des années après un titre en Ligue des champions, n’a pas changé de tenue après son sacre en 2012. A l’inverse, Aston Villa (vainqueur de la C1 en 1982) et Nottingham Forrest (doublé en 1979 et 1980) ont modifié leur maillot pour inclure leur sacre européen.

L’UEFA a opté pour un badge

Qu’en est-il de l’UEFA dans tout cela? L’instance dirigeante a choisi de donner aux clubs le choix d’ajouter des étoiles ou non. Au lieu de cela, la confédération s’est appuyée sur un badge pour honorer les vainqueurs de la Ligue des champions depuis la saison 2000-2001.

Pour avoir le droit de broder un tel badge sur votre maillot, l’UEFA a fixé des règles: avoir remporté au moins cinq titres ou gagner trois épreuves consécutives. En quête d’un premier titre ce dimanche, le PSG reste loin du cercle très fermé des détenteurs de badges continentaux. Outre le Real Madrid (13 titres), l’AC Milan (7), le Barça (5) et Liverpool (5), le Bayern Munich possède déjà le sien. Idem pour l’Ajax grâce au triplé réalisé par le gang de Johann Cruyff en 1971, 1972 et 1973.

Avant de vraiment poser la question, il y a une dernière étape à franchir. Probablement le plus difficile: battre le Bayern et gagner la Ligue des champions.





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici