Vers la mise à jour de la politique nationale de la jeunesse – Le Sahel

0
36


Partager c’est aimer!

Comme d’autres pays du monde, le Niger a célébré hier matin la Journée mondiale de la jeunesse. Le thème de l’édition 2020 est: «L’engagement des jeunes pour une action mondiale». C’est le Ministre de l’Entrepreneuriat Jeunesse M. Boureima Souleymane qui a présidé la cérémonie de lancement des activités commémoratives dans le Gouvernorat de Niamey. La célébration de cette journée s’accompagne du lancement d’un projet dénommé “ Inclure ” qui sera mis en œuvre par le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) et financé par OXFAM pour un montant de 85.758 Euros soit 56.253.560F CFA.

La Journée internationale de la jeunesse, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1999, est commémorée afin d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse. Au cours de cette journée, caractérisée par une forte mobilisation des structures de jeunesse, plusieurs activités ont été organisées, à savoir des événements culturels, une conférence débat sur “ L’engagement de la jeune fille dans la vie associative: enjeux, enjeux et perspectives ”.

En lançant les activités, le Ministre de l’Entrepreneuriat Jeunesse a soutenu que dans le cadre de la recherche de solutions aux défis et menaces pressants, le Gouvernement du Niger a mis en place un plan d’urgence d’urgence incluant tous les secteurs de l’économie nigérienne. «C’est pour vous dire que les autorités de la 7e République ne ménageront aucun effort pour soutenir la jeunesse et en faire le véritable fer de lance du développement économique de notre pays» a déclaré la ministre Boureima Souleymane avant d’expliquer que le projet Include permettra aux autorités de mettre à jour la politique nationale de la jeunesse.

Présent à la cérémonie, le Directeur Pays par intérim d’Oxfam, M. Ali Tchiroma, a pour sa part précisé que la perte ou le manque d’accès à l’emploi pour les jeunes et les jeunes femmes vulnérables sont des facteurs qui risquent d’aggraver les inégalités à travers le monde. C’est dans ce contexte, a-t-il déclaré, qu’Oxfam s’est sentie appelée à agir avec d’autres acteurs du développement et les autorités gouvernementales pour aider à promouvoir le processus factuel de politique de développement. développement inclusif. «Ce projet Include permettra de contribuer essentiellement à identifier les enjeux majeurs de la politique nationale de la jeunesse pour aider à lutter contre le chômage et le sous-emploi, notamment chez les jeunes. Le projet identifiera également les approches, initiatives et interventions politiques et sociales afin d’influencer l’inclusion dans les politiques et stratégies de la jeunesse pour le développement durable », a déclaré M. Ali Tchiroma.

Il faut rappeler que le projet Include vise à encourager l’utilisation des données de la recherche dans les processus d’élaboration et de mise en œuvre de politiques de lutte contre la pauvreté et les inégalités et ainsi contribuer à la mise en place d’un développement inclusif en Afrique.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley (onep)



Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici