Visite de proximité du Président du CEN-PNDS Tarayya dans le bastion traditionnel du Parti Rose – Niger Inter

0
41


La tournée de proximité avec les militants de la base du PNDS Tarayya bat son plein dans la région de Tahoua. Mohamed Bazoum, candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2021, visite le fief incontesté de sa formation politique. Pendant les 20 années que la formation rose a été dans l’opposition, c’est ici qu’elle avait gardé ses militants les plus fidèles. Qu’il pleuve ou qu’il neige, les populations de Malbaza, Badaguichi, Illéla, Bagaroua, Bambeye et bien d’autres localités de la région de Tahoua ont été cohérentes dans leur choix du PNDS Tarayya. À aucun moment, même lorsque le parti a vécu ses années d’opposition difficiles, la couleur rose ne s’estompe. Au contraire, elle a acquis plus d’éclat et d’éclat à l’approche de la présidence présidentielle, alors que la décennie de gestion du pouvoir de leur idole de tous les temps s’écoulait. , Président Issoufou.

Désormais, au nouveau porteur du flambeau, Mohamed Bazoum, les populations n’ont pas manqué de faire savoir qu’elles restent toujours debout dans leurs bottes au sein du PNDS Tarayya. D’où leur grande mobilisation pour lui offrir un accueil chaleureux et enthousiaste suite à sa visite locale afin de leur rendre hommage. Hommage pour leur fidélité, hommage pour leur constance dans le parti.

A Illéla comme à Affala, Badaguichiri et Tajaé, ou sur les scènes de Bagaroua, Bambèye, Keita, etc., le Président Bazoum a prononcé des discours mémorables et mobilisateurs lors des réunions qu’il a accueillies.

«Même s’il y a des chats sauvages et des aigles errants, si un coq est prédit à chanter, il le fera nécessairement! a insisté pour dire le président du PNDS CEN Tarayya comme les premiers mots du discours qu’il a prononcé devant une foule nombreuse et mouvementée rassemblée à Illéla.

Et pour une bonne raison ! «Nous les militants du PNDS Tarayya, ceux qui nous ont protégés des chats sauvages et des aigles, jusqu’à ce que nous grandissions, jusqu’à ce que notre coq puisse chanter, c’est Illéla!», A-t-il expliqué.

Sa manière propre de reconnaître la partition jouée par les populations d’Illéla depuis des décennies sur la voie de la conquête du pouvoir par le PNDS et le président Issoufou.

En effet, Mohamed Bazoum n’oublie jamais que c’est grâce aux votes glanés sur Illéla lors des premières élections démocratiques auxquelles son parti a participé qu’il est devenu une force politique majeure sur la scène politique nationale. Et pendant les près de 20 ans que le PNDS Tarayya a été dans l’opposition, les populations d’Illéla sont devenues encore plus nombreuses à voter pour lui et en ont fait une affaire locale.

De 35 000 voix en 1993, le nombre de voix à cet égard n’a fait que monter en flèche jusqu’à l’arrivée au pouvoir du président Issoufou. Une cohérence louable que Bazoum n’a pas manqué de rappeler en soulignant que c’est «grâce aux votes des populations d’Illéla que l’opportunité nous a été donnée de devenir un parti politique et sans les 35000 voix d’Illéla en 1993., nous étions va être une petite formation politique. Et nous ne comptons pas sur une petite formation politique. Merci pour ce grand soutien que vous nous avez apporté ».

Avant de rejoindre Illéla, ce 20 juillet 2020 où il a animé une rencontre mémorable par le nombre de personnes présentes et historique par le symbole qui représente la localité comme une souche du parti rose, le président du Comité exécutif national du PNDS Tarayya, s ‘a été arrêté à Founkoye, Kartéla, Darey, Bourdi Goaram et Sabonguida où il a pris des bains de foule chauds. Il faut surtout noter qu’il venait actuellement de la ville de Tahoua où des masses compactes d’hommes et de femmes l’ont accueilli le 18 juillet 2020 avec une joie quasi générale.

Après l’étape d’Illéla, Mohamed Bazoum s’est rendu dans les localités de Bagaroua et Bambeye où il a accueilli d’autres réunions tout aussi géantes. Avant d’arriver dans ces localités gagnées à la cause de son parti, il ne s’est pas écarté des bains de foule traditionnels de chaque village ou hameau sur son chemin.

Le président Mohamed Bazoum a, chaque fois qu’il a pris la parole pour s’adresser aux courageuses populations de l’Ader, a rappelé le leadership du président Issoufou Mahamadou, les valeurs qu’il incarne et comment, avec ses compagnons de la première heure, il a conduit le PNDS Tarayya à la victoire .

C’est donc sur les traces du président Issoufou et de la voie qu’il a tracée que le président du PNDS CEN Tarayya entend diriger le Niger une fois élu aux futures élections présidentielles. De leur côté, les habitants de l’Ader se sentent honorés de sa visite proche et courtoise. En conséquence, ils ont donné toutes les garanties pour rester prêts et déterminés à le faire triompher lors des prochaines élections électorales.

Hier mardi 21 juillet 2020, Mohamed Bazoum et tous les responsables du parti de la région de Tahoua ont accueilli les populations de Tamaské, Ibohamane et Keita. À la fin de la journée, de grandes réunions et des foules.

Au fil du temps, ces deux localités ont été acquises pour la cause du PNDS jusqu’à ce qu’elles commencent à concurrencer ses bastions traditionnels. Ce succès du Pink Party auprès des populations de l’Ader repose sur la stratégie simple adoptée il y a bien longtemps par ses dirigeants. Visites de proximité que les autres partis politiques hésitent à utiliser dans leur méthode pour gagner les votes des masses. Lorsque le PNDS Tarayya les écrase lors des futures élections, c’est à eux de ne pas être surpris.

Abdoul Aziz Moussa





Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici